Comores-Madagascar : Réunion d’une commission mixte avant-hier

Echange de documents entre le Premier ministre Christian Ntsay et le président de l’Union des Comores Azali Assoumani.

Le Premier ministre Christian Ntsay s’est rendu aux Comores avant-hier. Lors de son allocution, il a tenu à rappeler que « 43 ans après l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays que se tient pour la première fois aujourd’hui ici à Moroni la réunion de la Commission Mixte entre les Comores et Madagascar. Nous avons établi nos relations diplomatiques le 12 novembre 1976 à Antananarivo. Il nous fallait plus de dix ans, le 10 février 1987, pour procéder à la signature, ici à Moroni, d’un Accord Général de Coopération entre les Comores et Madagascar, et aujourd’hui près de 43 ans après pour tenir la première session d’une Commission Mixte de coopération entre nos deux pays ».

Défis. Il a tenu, en outre à préciser que « répondant à la vision du Président de la République de Madagascar et à la Politique Générale de l’Etat de mon pays, les défis sont nombreux en particulier ceux qui se rapportent à la sécurité maritime, en passant par la sécurité intérieure, sans oublier la gestion de nos ressources, jusqu’à la migration ou à toutes les questions intimement liées à notre insularité et à notre proximité.

Par la signature de l’Accord portant établissement de cette Commission Mixte entre nos deux pays et par la tenue de notre réunion ici à Moroni aujourd’hui (lire avant-hier), nous avons pris la décision de donner une nouvelle orientation, un nouveau souffle aux relations entre les Comores et Madagascar en mettant en place un cadre permanent de dialogue formel et clair ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C pas azaly le président des Comores sur la photo

  2. Efa ho tanteraka koa izany ny velirano hoe isika indray no hampindram-bola an-dry Dakôma atsy ho atsy.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.