Communales : La campagne dans sa dernière ligne droite

L’impartialité de la CENI est plus que jamais réclamée.

Les candidats maires et conseillers passent à la vitesse supérieure pour finir avec succès leur campagne électorale.

Il ne reste que cinq jours pour les candidats maires et conseillers pour convaincre les électeurs. Quinze jours sont déjà passés. Aucun incident majeur n’a été constaté à en croire la commission électorale nationale indépendante. A Antananarivo, les deux candidats potentiels, Rina Randriamasinoro (TIM) et Naina Andriantsitohaina, passent à la vitesse supérieure. Les deux candidats multiplient leur descente dans les différents quartiers de la Capitale. Les deux ont annoncé hier leur « Faradoboka ». En effet, si Rina Randriamasinoro appelle  ses partisans à se rassembler samedi au « Kianja » d’Ambohijatovo après un « Diabe » partant de Mahamasina, le poulain de l’IRK Naina Andriantsitohaina programme un grand meeting dimanche au Palais des Sports de Mahamasina. Les trois autres candidats maires poursuivent pour leur part leur campagne à leur propre style. Alban Rakotoarisoa (KOMBA), Feno Harison Andrianjoelina (Indépendant) et Eliace Ralaiarimanana (Indépendant) ont marqué leur présence dans la course lors du débat public dénommé « Fahefana tokana, kandida dimy », organisé par le FES à l’Hôtel de ville d’Analakely. Un débat durant lequel ils ont essayé de prouver qu’ils sont aussi à la hauteur du défi qui les attend.

18 janvier 2020. La campagne électorale s’est ouverte le 5 novembre à 6h du matin et sera clôturée le 25 novembre à minuit. 26 novembre sera le jour de silence électoral. Toute activité des candidats ayant trait à une campagne électorale sera interdite. Le chronogramme actuellement disponible prévoit que les résultats provisoires des prochaines Communales seront publiés au plus tard le 16 décembre. Chaque structure ad hoc instituée par la CENI au niveau de chaque chef-lieu de province aurait son propre calendrier, mais le 16 décembre a été fixé comme date butoir. Par ailleurs, le 18 janvier 2020 a été prévu  comme date butoir pour la proclamation des résultats officiels de l’élection des maires et des conseillers du 27 novembre par les six tribunaux administratifs dont ceux d’Antananarivo, de Toamasina, de Fianarantsoa, de Mahajanga, de Toliara et d’Antsiranana. Le 27 novembre, les 10 millions d’électeurs enregistrés dans la liste électorale auront à voter deux fois. Dans un bureau de vote, il y aura deux bulletins uniques, deux urnes transparentes et deux isoloirs. En tout cas, l’impartialité de la CENI et la neutralité de l’administration sont réclamées par les candidats. Les agissements de certains chefs de fokontany inquiètent certains candidats maires et conseillers. A noter que des chefs de fokontany de la Capitale ont été récemment remplacés.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Narahin’ny mponin’antananarivo ny fifanatrehana indroa miataona ireo kandida rehetra. Iza ary no handresy? Ilay nanao faradoboka asabotsy sa ilay alahady? Ny asabotsy manko sabata ho an’ny fiangonana sasany ary ny alahady no sabata ho an’ny kristianina! Ny andro alarobia nosafidianina ho fanajana ny andron’ny rehetra!

  2. Toujours la même rengaine des kanak’i Dada à chaque échéance électorale . On cherche la petite bête parce que les chefs fokontany sont remplacés comme s’ils n’auront pas de délégués dans les bureaux de vote et au niveau de la CENI . Matahotra ny ho resy sahady dia manomana ny rediredy amin’ilay HALABATO BE VATA . Ilay TOUTOU kely an’i Ravalomanana candidat an-dry zareo iny miaritra ny maimbo amin’ny toetra ratsy io farany . Raha resy eo ilay RIANA izany vita hatreo ny an’i Dada ka any ka mandrovitsihy mafy ny mpomba azy toa an’i JO BRANDON ; RODRICK l’enculé ; Ranaivosoa ; KOTOBEKIBO; Andriandralala ; tt midegâny ; Ignace Rakoto ; Kiana ; Rafa SNS …

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.