Iles éparses : Appel du Premier ministre sur la concertation nationale

Le Premier ministre a lancé un appel pour tout un chacun à venir pour cette concertation nationale sur les îles éparses.

La revendication ou la restitution, c’est selon, des Îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India, plus connues sous le nom de « îles éparses » ne sont pas pour le moment solutionnées, étant donné que les deux parties campent sur leur position.

Le Premier ministre Christian Ntsay et son épouse ont débarqué au Fokontany Androhibe, à 9h52 pour accomplir leur devoir de citoyen.  A sa sortie du bureau de vote n°2 dudit Fokontany, le Premier ministre a fait une déclaration à la presse. Outre les communales, il a répondu à la question des journalistes sur les îles éparses. Il a parlé notamment d’une concertation nationale qui se tiendra du 9 au 11 novembre prochain. Dans la même foulée, il a lancé un appel à tout un chacun à venir massivement à cette concertation. Il a tenu toutefois à préciser qu’aucune date n’a été encore avancée.

Enjeu. Faut-il rappeler que la commission mixte sur les îles éparse s’est tenue auparavant à Andafiavaratra mais à l’issue de cette rencontre, aucune résolution n’a été adoptée. La première réunion de la commission mixte sur les Iles Eparses s’est tenue à Andafiavaratra sans aucune résolution adoptée. Une seconde réunion devrait probablement avoir lieu d’ici peu à Paris. En attendant, une concertation nationale sera menée par le gouvernement. Force est cependant de constater que bon nombre de nos concitoyens ne semblent pas bien comprendre l’enjeu de ces îles éparses, ce qui a poussé notamment le pouvoir central à motiver les gens.

Rester prudent. Pour en revenir aux élections municipales et communales, le Premier ministre s’est félicité que dans son ensemble, l’élection s’est déroulée normalement sur tout l’ensemble du territoire. « Nous ne sommes pas à notre premier élection, rien que pour cette année, il y en avait eu deux », a-t-il rappelé. Toutefois, le chef de gouvernement a fait savoir que « tout un chacun devrait rester prudent à propos des élections  électorales, et ce, afin de défendre les résultats du vote ». Comme il fallait s’y attendre, il a invité tout un chacun à voter car cela y va de l’intérêt de la Nation, en outre, ce sont des élections de proximité.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. @ Derosier + Tyrico

    Bande d’enculés, certainement vous êtes des sales blancs qui puent ! Révisez d’abord vos fautes d’orthographe …

  2. Le gouvernement malgache n’est pas capable de nourrir son peuple il est pas capable de lui donner de l’eau il est pas capable de lui donner de l’électricité arrêté de faire chié avec ces îles vous allez faire quoi avec bande de cons pppffff

  3. Espèce d imbécile
    Ces iles appartiennes à la france depuis 1846
    Relis ton histoire et ta geô
    Tout ès manipule par dessous par la Chine et la russie
    Attention danger

  4. Concertation atao inona , hivorivory pour rien !! ???handany vola amin’izany ??? ampy ny malagasy ny velarantany ipetrahany amin’izao , ireo aza tsy vita hamokisana ny vahoaka sy hiasana ko a hitady inona , fa avohay ny marina , nahavita nandresy lahatra sa tsia , nahay niady satsia tao Andafiavaratra , ianareo no tompon’ny fahefana sy mipetraka eo dia ataovy f’aza ny vahoaka noana no entina ampiasaina amin’izany , asehoy ny fahaizana miady ho an’ny vahoaka malagasy !! basta

  5. quant aux municipales et communales,et autres éléctions précédentes,les taux de participation enregistrés qui,pas un seul a atteint les 50% mais regressifs,n’intéressent ni nos politiciens ni l’opinion international mais,plus le taux est bas plus les élus se proclament roitels

  6. en ce qui concerne les iles éparses 1/-la délégation malagasy ne devra jamais sortir de la résolution de l’onu:ces îles appartiennent aux malagasy;2/-refuser en conséquence toute forme de congestion;3/-que l’anp,pdt cette cession,adopte une loi proclamant l’appartenance de ces îles aux malagasy;4/-que les sociétés civiles pronant la souverainneté de dago,la protection de l’environnement,le respect des droits de l’homme manifestent la restitution de ses iles en brandant paisiblement des banderolles en face de l’ambassade de france;5/-mettre des banderolles conséquentes à l’entrée de tous les bureaux et établissements malgaches,publics et privés jusqu’à restitution de ces îles

Poster un commentaire