SAFIDY : Les communales marquées par certaines irrégularités

Jacaranda

A l’instar des associations et ON G, l’observatoire SAFIDY a apporté ses constats généraux sur les élections communales et municipales du 27 novembre dernier. Il estime qu’elles se sont déroulées dans le calme, malgré quelques troubles dans certains bureaux de vote. Les élections ont été marquées par certaines irrégularités par rapport aux procédures : non maîtrises des procédures par certains membres de BV, les matériels de vote sont incomplets et non corrects. Les listes électorales ont provoqué la frustration de ceux qui sont inscrits et ont pu voter lors des élections législatives, mais dont les noms sont introuvables pour les élections communales et municipales. Des cas de violation des lois électorales ont été constatés : des inaugurations pendant les campagnes électorales, des implications de hauts responsables dans la campagne électorale.

Vide juridique. Et d’enchaîner que plusieurs acteurs électoraux ont profité du vide juridique sur la précampagne pour abuser de leurs autorités publiques ou de leurs moyens. Les élections communales et municipales ont été fortement marquées par la faiblesse récurrente de la représentation des jeunes et des femmes. La communication de la CENI présente des faiblesses, essentiellement sur la notification tardive, voire absence de notification pour plusieurs cas des électeurs sur le changement de BV, et que le taux de participation est en baisse par rapport aux élections législatives

Dispositif. Pour contribuer à la crédibilisation, à la transparence et à la légitimité du processus électoral lors des élections communales du 27 novembre 2019, l’Observatoire SAFIDY s’appuie sur un dispositif composé par l’observation et l’envoi de données par SMS réalisés par 4100 observateurs dont 41,62% de femmes et 69,72% de jeunes, le centre de recoupement et de traitement des données collectées constitué par des informaticiens et analystes, le centre de veille pour la prise de décision rapide, regroupant la CENI, les forces de l’ordre et de sécurité, le CFM, la HCDDED, la CNIDH et l’Observatoire SAFIDY. En plus des données issues de ses observateurs, SAFIDY va aussi exploiter les signalements faits par les citoyens à travers les numéros verts gratuits. Faut-il rappeler que, l’Observation de SAFIDY a été déployée dans 771 communes, 114 districts répartis dans 22 régions, qui représentent plus de 65% des électeurs. SAFIDY poursuit ses efforts pour maintenir son efficacité en matière d’observation électorale dans le pays, afin de pouvoir inciter progressivement à l’amélioration du système électoral à Madagascar.

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.