Contestation électorale : Ravalomanana tente son dernier coup d’affront politique

L’ancien président appelle ses partisans à contester les résultats des dernières élections communales.

Marc Ravalomanana reste égal à lui-même. En 2002, il a pu accéder au pouvoir après une contestation électorale de grande envergure. Après sa défaite lors de la dernière élection présidentielle de 2018, il a aussi appelé ses partisans à se lever pour contester les résultats et défendre leur choix. Des mouvements ont été initiés depuis son QG à Bel’Air mais la décision d’une rétractation a été prise après un long moment de gesticulations. Durant les dernières législatives, ses partisans ont aussi adopté la même stratégie. A l’époque, plusieurs requêtes ont été déposées auprès de la Haute Cour Constitutionnelle mais elles ont toutes été déclarées « azo raisina fa tsy mitombina » par les Juges constitutionnels dirigés par Jean Eric Rakotoarisoa. Pour ce qui est des élections communales et municipales du 07 novembre dernier, « Ravalo » entend jouer sa dernière carte en prévoyant une mobilisation de ses partisans. Bon nombre d’observateurs estiment en effet qu’il s’agit de son dernier affront pour se maintenir sur l’échiquier politique, mais aussi pour assurer la survie de son parti le « Tiako i Madagasikara ». Aux yeux des observateurs, la défaite subie lors de ces élections communales pourrait marquer le commencement de la fin pour l’ancien parti au pouvoir qui se trouve plus que jamais dans une zone de turbulence. En outre, le TIM est actuellement frappé par la scission. Faut-il rappeler que lors des dernières élections communales, plusieurs grandes figures du parti ont choisi de soutenir le candidat de l’IRK, Naina Andriantsitohaina. Il faut reconnaître que Tahiry Ny Rina Andriamasinoro, le candidat adoubé par Marc Ravalomanana ne fait pas l’unanimité au sein des « Zanak’i Dada ». A noter cependant que la tension au sein du « Tiako i Madagasikara » a commencé avant les législatives quand « Ravalo » a décidé d’écarter la plupart des ex-députés TIM qui, pourtant, lui étaient restés fidèles même durant la période de traversée du désert de 2009 à 2014.

Confrontation. Quoi qu’il en soit, le clan Ravalo conteste les résultats des dernières communales. Depuis la semaine dernière, l’ancien président appelle ses partisans à se lever pour contester les résultats et « pour combattre l’injustice », selon ses dires. De son côté, son candidat Tahiry Ny Rina Randriamasinoro réclame une confrontation des listes électorales avec celles utilisées lors des élections législatives. « Une démarche illégale et impossible à réaliser », selon le vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Thierry Rakotonarivo. Afin de se préparer à une éventuelle manifestation de rue, des recrutements, ainsi qu’une campagne de sensibilisation sont opérés notamment au niveau des bas quartiers. La démarche est dirigée, entre autres, par un ancien rugbyman connu comme étant proche d’une députée, ainsi qu’un artiste de renom. Le mardi 03 décembre, ce dernier a réuni à Analakely des policiers municipaux. Reste à savoir si le « Tiako i Madagasikara » bénéficiera d’une adhésion populaire pour cette énième contestation électorale qui se présente comme le dernier coup d’affront pour Marc Ravalomanana.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Nahoana ry Dada sy Neny no MERINA ny fihaviantsika fa tena afa-baraka tanteraka mihintsy .Toran’ny hehy ny any @ Provances rehetra . Nofinofy sisa no fanantenana .

  2. Dada Ravalo a tsy aleo amin’izay ve mandeha misotro ronono fa tsy mitady izao fomba rehetra izao hanakorotana e, teo amin’ny fitondrana nareo tsy hita izay nafitsoka ko rehefa hita fa mihetsika ilay mpitondra dia gafiana, tsy mendrika ny toe-tssaina maha kristianina anao izany sa kay moa fialokalofana ilay izy fa tsy voahosotra angamba nareo,mitodika aminareo mpomba azy anjambany koa aho aza rangitinareo ilay rangahy iny fa tena tsy zakany izany resy izany, rehefa tsy nahavoa ilay resaka hoe misy lisitra hafa tamin’ny voalohany dia naeky indray ny resaka halabato dia izao indray hiverenene ilay liste hoe atao fampitahana, mbola inona indray ny fomba manaraka hitarika ny olona hirotaka tena mampalahelo, ndao rangahy ianao mody amin’izay fa hanaterako ronono na omby eny Imerikasinina fa efa tsy tafa intsony izay noeritreretinao an , fa raha mbola mikiry ianao dia rononon’ilay osy maintsy sisa no sahaza anao.

  3. @ tt

    Qu’est-ce qu’il raconte ce con ? Il est vraiment dérangé mentalement ! Vite le karcher et fous-le dans la cuvette du wc manarapenitra du maire élu démocratiquement !

  4. @ rafali rafalimanana

    Tsy hisy confrontation des listes électorales izany ry vendra a ! Ny vahoaka mahalala tsara iza ny tena mpangalatra teto amin’ity firenena ity ! Rehefa tsy mahataty resy dia akapoy amin’ny rindrina ny loha ! Mazava ?

  5. Tsy miova mihitsy ra8! Mampalahelo ity mahita azy,ataon’ny olona fihomehezana sisa! Tsy misy hasiny intsony! Tokony havela izy mba hanao delira faramparany,izay tsy ho lasa lavitra! Soyons humain pour Dada malala!!!!!

  6. Les verbes fétiches des IRD sont les suivants (tous les verbes diaboliques): frauder, voler, escroquer, tromper, tricher, corrompre, violer, spoiler, insulter, fumer, trahir (son propre électorat, par exemple), etc.

  7. Mangina iala ry MPANGALATRA
    Hataovy ny confrontation des 2 listes dia ho hita eo izay nangalatra

  8. TSIPAKY NY MIALA AINA E ! TSY MISY AZONY REBIREBENA AMIN’NY LAINGA FANAONY HATRAMIN’IZAY ! VITA HATREO NY AMINY KA VERY FANAHY MBOLA VELONA IREO ZANAK’I DADA  » FANATATIQUES » REHETRA ! NY TODY TSY MISY FA NY HATAO NO MIVERINA O KKK !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.