Code de la Communication : Un à six millions d’ariary d’amendes pour le délit de presse

Code de la communication : les députés ont adopté 1 à 6 millions d’ariary d’amendes pour le délit de presse.

Le projet de loi sur la communication médiatisée a été examiné, hier, à l’Assemblée nationale. Les députés ont ainsi apporté de quelques amendements. Ainsi, ils ont décidé que les journalistes n’ont pas le droit de divulguer les réunions à huis clos. En outre, toute atteinte à la vie privée est punie d’une amende de 1.000.000 à 6.000.000 d’ariary. Notons qu’en son article 5, il est stipulé que « le droit à la liberté d’expression porte notamment sur les discours politique, le commentaire des affaires publiques, la propagande électorale, le débat sur les droits de l’homme, le journalisme, l’expression culturelle et artistique, l’enseignement et le discours religieux. Il porte sur la publicité commerciale ». Par ailleurs, l’OJM est chargé d’assister les journalistes devant les autorités politiques, administratives et/ou juridictionnelles.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Il faut vite « virer » ce président de l’ordre des journalistes très « faux-jeton » , un homme de main du HVM et grand pote à Mbola Rajaonah !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.