Tsimbazaza : Le gouvernement Ntsay face aux députés demain

Le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato a réussi à défendre devant les députés le projet de loi de Finances initial 2020.

Le ministre de la Justice Jacques Randrianasolo sera certainement interpellé sur le cas des deux députés incarcérés.

Les moyens d’information du Parlement à l’égard de l’action gouvernementale sont la question orale, la question écrite, l’interpellation et la commission d’enquête. Une séance par quinzaine au moins, y compris pendant les sessions extraordinaires prévues à l’article 76, est réservée aux questions des membres du Parlement et aux réponses du gouvernement. C’est en vertu de ces dispositions du premier et du deuxième alinéa de l’article 102 de la Constitution que les membres du gouvernement conduit par le  Premier ministre Ntsay Christian feront face demain aux députés à Tsimbazaza. Une occasion pour ces derniers de poser des questions sur les réalités que vivent les Malgaches dans leurs circonscriptions respectives. Du côté des députés, la séance sera présidée par le vice-président de l’Assemblée nationale Brunelle Razafitsiandraofa qui assure l’intérim de Christine Razanamahasoa en mission officielle en Allemagne. En fait, le gouvernement Ntsay est attendu sur des questions qui préoccupent l’opinion publique dont notamment l’insécurité, le délestage, la pénurie d’eau et l’inflation. Le ministre de la Justice Jacques Randrianasolo serait également interpellé sur le cas des deux députés incarcérés ayant  déjà fait l’objet d’une résolution à l’Assemblée nationale. Une résolution où les députés revendiquent la libération de leurs collègues de Fandriana et de Mahabo. Pour les députés, la rencontre de demain sera la première et la dernière de la deuxième session ordinaire en cours qui sera clôturée le vendredi 13 décembre.

Evaluation. Le face-à-face de demain sera une occasion pour les députés d’évaluer la performance du gouvernement Ntsay. Une évaluation qui permettrait de juger de l’efficacité  d’une équipe qui est là depuis le mois de janvier et qui est appelée à réaliser les programmes prévus par le Plan pour l’Emergence de Madagascar. Un plan visiblement ambitieux élaboré à partir des promesses électorales faites par le président de la République Andry Rajoelina et dont la mise en œuvre ne devrait plus attendre. Le contexte socio-économique et politique actuel ne devrait plus permettre au gouvernement Ntsay d’échouer. Les Malgaches aspirent à des réalisations concrètes impactant positivement et directement sur leurs conditions de vie au quotidien. A noter que l’équipe gouvernementale manque de deux importants éléments dont le ministre des Affaires  étrangères et celui de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures. En effet, Naina Andriantsitohaina a démissionné de son poste après avoir décidé de se porter candidat à la mairie d’Antananarivo. Ce qui n’était pas le cas pour Vonjy Andriamanga qui a été limogé du gouvernement suite aux problèmes liés au délestage et à la pénurie d’eau dans la Capitale. Jusqu’à présent, l’intérim au ministère des Affaires  étrangères est assuré par le  Premier ministre Ntsay Christian,  tandis que le ministre des Postes et des Télécommunications Christian Ramarolahy gère provisoirement les affaires à Ampandrianomby. Le dernier remaniement du gouvernement date du  24 juillet 2019 et qui a permis à Blanche Nirina Richard d’y entrer. Mais, cette ministre en charge de l’Enseignement supérieur a jusqu’à présent du mal à gérer son département. En tout cas et sauf changement, un Premier ministre, 19 ministres et 1 secrétaire d’Etat feront face aux députés demain. Avant ce rendez-vous, le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato y est déjà passé. Ce dernier a réussi à défendre à Tsimbazaza le projet de loi de Finances  initial de 2020.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Gouvernement  » fantôme »!!! Qui ne sert à RIEN! Mihinan’IEM kkk

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.