Affaire Berthin Randriamihaingo : Les sénateurs tentés par une manœuvre corporatiste

Jacaranda
Le sénateur Riana Andriamandavy VII préside la nouvelle commission du Sénat.

Le cas de ce sénateur placé sous MD à Antanimora pourrait expliquer la mise en place d’une nouvelle commission au Sénat.

Si deux députés croupissent jusqu’à présent en prison, dont Hasimpirenena Rasolomampionona et Ludovic Adrien Raveloson dit Leva, le sénateur Berthin Randriamihaingo est placé sous mandat de dépôt à Antanimora depuis le 4 mai 2019. A l’Assemblée nationale, pour venir à la rescousse de leurs deux collègues, les députés ont mis en place le 31 octobre 2019 la commission chargée de l’examen des demandes de suspension de la détention, des mesures privatives et restrictives de liberté ou de la poursuite d’un député. Présidée par l’élu de Morombe Lucien Rakotomalala, la mise en place de cette commission a abouti à l’adoption d’une résolution réclamant la libération des députés de Fandriana et de Mahabo. Mais, l’application de cette résolution semble confrontée au rejet du gouvernement qui brandit le principe de la séparation des pouvoirs. Le scandale relatif à la mise en main d’œuvre pénale du député Leva a déclenché la colère de l’opinion publique qui s’insurge contre l’impunité. Les organisations de la société civile ont dénoncé les « manœuvres corporatistes de plusieurs députés tentant de soustraire M. Raveloson à la Justice ».

Détournement de deniers publics. A Anosikely, les sénateurs semblent être contaminés par ce virus de manœuvre corporatiste. En effet, les élus de la Chambre Haute ont mis en place une « commission spéciale chargée de l’examen de levée de l’immunité parlementaire ». A vrai dire, c’est le copié-collé de la commission présidée par le député Lucien Rakotomanana à la Chambre Basse. « L’objectif de cette nouvelle commission n’est pas de favoriser l’impunité, mais de chercher la vérité sur les affaires qui impliquent les sénateurs. », a précisé le sénateur Riana Andriamandavy VII, président de la commission. Cet élu fait dans sa précision, une allusion au cas du sénateur d’Atsimondrano Berthin Randriamihaingo, inculpé de détournement de deniers publics. La question qui se pose est de savoir jusqu’où irait cette nouvelle commission du Sénat. D’autres sénateurs impliqués dans d’autres affaires pénales seraient-ils couverts par l’intervention de cette commission ? En tout cas, l’affaire Berthin Randrimaihaingo n’est pas la seule qui préoccupe les sénateurs à Anosikely. D’après des indiscrétions, le vice-président de la Chambre Haute pour la province d’Antananarivo Mananjara Andriambololona, ne participerait plus aux travaux du bureau permanent. Les sénateurs se prépareraient à le remplacer. A rappeler que Mananjara Andriambololona a déjà fait l’objet d’une procédure de déchéance, mais la HCC s’y est opposée.

R. Eugène

Share This Post

6 Comments - Write a Comment

  1. @ Ray A + randrarol

    Il n’y a pas lieu à chercher midi à 14 h car tout se résume en finesse par le constat d’ un président de sénat tartuffe de haut vol qui joue sa dernière carte de nuisance politique en instrumentalisant ses hommes de main comme ce Riana Andriamandavy VII .

    Ho avy ny tsy mety ho azy aorina ny fivoriana CSM ka ho voadaka ilay procureur Balisama miaro azy sy Mbola Rajaonah iny ! Hitelina MAMY tsara ianareo ry ramose cadre au MTP !

  2. Tsipakin’ny miala aina!
    Miaro ( mialoha) ny rambony tsy ho tapaka.
    Aleo tokoa enjehin’ny omby masiaka, toy izay ENJEHIN’ny eritreriny.
    Car, NUL n’est au dessus de la LOI!
    Tsy misy ambonin’ny lalàna.
    La JUSTICE est lente…
    mais elle passe.

  3. ny MAMY atelemo fa ny MANGIDY-n’ikalamavony aloavy. Nisy tokoa tim malailay taloha,teo ny namadika palitao farany teo ho fitiavana be e(sahala @ tsy misy manam-pitiavana ny akoho taman-trano)nisy koa tim nirehidrehitra taloha namadika palitao ho hvm mafanafo izay noho ny hafanana be dia nisaka biby ankona be satria nisy rindrina fitaratra tsy laitram-bala teo anoloany. Les loups ne se mangent pas entre eux!!!???

  4. Manœuvre corporatiste, dit cet article, et protéger les copains et les coquins (et soi-même !?),
    comme tentée dernièrement – mais heureusement sans succès – à l’Assemblée nationale,
    et faire semblant de ne pas comprendre que c’est outrepasser leur fonction qui est d’adopter les lois et non de les appliquer, comme cela leur convient , face à des probables et possibles effractions
    judiciaires ou pénales en cours et/ou non encore INSTRUITES.
    C’est la raison de cette nouvelle « Commission » à ce sénat , pour les affaires internes les concernant,
    et surtout pour cette chambre dite haute (une dénomination copiée collée comme en France),
    une COURSE CONTRE LA MONTRE, avant que TOUT ne s’écroule et se découvre ENFIN!

  5. Riana Andriamandavy VII ? Le président de la jeunesse TIM à l’époque …

  6. Riana Andriamandavy VII ? Le président de la jeunesse TIM à l’époque …

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.