Fêtes de fin d’année : Pas de trêve politique

Avec les fêtes de la Nativité, de fin d’année et de nouvel an, c’est en principe la trêve des confiseurs, mais cela ne semble pas être le cas. En effet, des foyers de tension sont observés, notamment dans la capitale. Il s’agit de la grève des étudiants à Ankatso, ces derniers revendiquant la démission du ministre de l’Enseignement Supérieur Blanche Nirina Richard. Même topo pour le SECES qui réclame également le départ du ministre de l’Enseignement Supérieur. Outre ce bras de fer qui oppose les étudiants au ministre de tutelle, les « Zanak’i Dada » ont annoncé tenir un meeting samedi prochain au Magro Behoririka, et ce sur l’initiative du RMDM « Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny demokrasia eto Madagasikara », [ndlr : lire article par ailleurs]. 

Points de vue. Sans parler du projet   « Tana Masoandro ». D’ailleurs, des représentants des communautés locales concernées tiendront une conférence de presse ce jour à l’hôtel Le Pavé. Au cours de cette rencontre avec la presse, ils partageront les dernières informations et leurs points de vue concernant la mise en place de ce projet. Étant donné ces différentes manifestations, il se pourrait qu’il n’y ait pas de trêve politique. Malgré tout, l’atmosphère de fête commence à se faire ressentir, et ce ne sont pas les festivités qui manquent.   

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.