Descente du Premier ministre à Isandra : L’égoïsme et la corruption à l’origine de l’insécurité

: Le Premier ministre entouré de hauts responsables de la sécurité nationale.

Le Premier ministre était entouré, à cette occasion du ministre de la Défense nationale, le Gal de Corps d’Armée Rakotonirina Léon Richard, du ministre de la Sécurité Publique Roger Rafanomezantsoa et du Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie nationale, le général de Corps d’Armée Richard Ravalomanana.

Le Premier ministre Christian Ntsay s’est rendu dans le district d’Isandra dans la région Haute Matsiatra, le 27 décembre dernier. Il a réuni, à cette occasion, les responsables locaux de ce district. A lui de déplorer l’égoïsme, la jalousie et la corruption qui sont à l’origine de l’insécurité. A cet effet, Le Premier ministre a avancé des solutions. Il s’agit de combattre la corruption dans les services publics. Il a cité  notamment le service des domaines et la justice. Toutefois, le chef  de gouvernement a invité tout un chacun à prendre ses responsabilités. Il se pose des questions, par ailleurs, sur la prolifération des armes entre les mains des Dahalo. Et d’enchaîner sur les différentes étapes suivies quant à la sortie de ces armes. Et d’enfoncer le clou que ces bandits de grand chemin ne restent pas longtemps dans les prisons.

Zones rouges. Dans tous les cas, a-t-il dit, le pouvoir a pris les dispositions qui s’imposent, notamment pour les zones rouges, là où les Dahalo font parler d’eux. Toujours est-il, que ce soit en milieu rural ou urbain, que les gangsters sèment la terreur, à tel point que les gens ne savent plus à quel saint se vouer. Sur un tout autre point, le Premier ministre a parlé du développement. Il a parlé, de ce fait, du cas des régions qui ne bénéficient guère des retombées des ressources minières qui se trouvent dans les localités qui relèvent de leurs compétences. Pour pallier à cette lacune, les gouverneurs ont été dotés de moyens financiers, mais ces derniers doivent respecter l’orthodoxie financière.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Raha tsy ringana ny insécurité manerana an’i Madagasikara dia tsy hivotra mihintsy ny asa privée hoan’ny vahoaka madinika .Mifamono miditra ho mpiasam-panjakana daholo ny mahitahita rehetra mba hangalarana sy hamenoina posy aingana dia aingana .amin’izay vola be no aloha vao tafiditra ,iza no tsy mahalala an’izany .Ny mampalahelo dia leo ny vahoaka dia lasa manaonao foana ,manao fitsarambahoaka ,tsy matahotra intsony ny mandatsaka ain’olona .Ny bokitra sy ny kintana anefa mitombo isantaona na dia tsy misy zavatra vitany aza ,fa miandry birao fotsiny ,izay manana birao hipetrahana . Ny dahalo aza efa manao tenue miaramila ,dia mba ahoana moa ny mahazo ny vahoaka madinika ? DAHALO sa ZANDARY ,tsy fantatra intsony ? Efa maty hianao vao mahalala hoe hay DAHALO fa tsy ZANDARY no ,nandondona hoe voay ny varavarana. Ny vola sandoka tsy lazaina intsony .Misaotra hiany Mr le Premier Ministra ,fa tsy mora ny miandry anao.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.