REGION ATSIMO ANDREFANA Année 2020 : décentralisation, levier du développement

Jacaranda
Le gouverneur Tovondrainy Edally et son équipe.

Le gouverneur de la région Atsimo Andrefana (RAA) Tovondrainy Edally et son équipe sont prêts pour mettre en pratique leur plan de travail annuel (PTA). Trois priorités : sécurité, routes et maîtrise de l’eau, avec possibilité d’y glisser les projets présidentiels de l’IEM.

Pour la RAA, la sécurité de la région repose sur le « Dinabe ». En effet, le « Dinabe » a fait ses preuves depuis 2016 et, en général, le vol de zébus a diminué sensiblement ces dernières années. En tenant compte des doléances sur les dérapages du « Dinabe », le gouverneur et son équipe vont procéder aux changements des responsables du « Dinabe », leurs mandats arrivant à terme.

Les routes reliant les neuf districts seront couvertes de pavés, beaucoup plus solides et moins chers. Les routes sont des artères pour faire circuler les produits locaux (pois du cap et haricots) qui abondent dans la région ; mais aussi permettent le développement du tourisme (2e pôle de l’île). L’électrification rurale commencera très bientôt puisque les groupes électrogènes et poteaux sont déjà acquis.

Les cinq cours d’eau coulant à travers la région seront barrés à bon escient pour irriguer les grandes plaines de culture du côté de Bezaha et le périmètre du Bas-Mangoky. Pour résorber le chômage qui sévit dans la région, des formations en adéquation avec l’agriculture et la pêche seront organisées, en collaboration avec l’Institut Halieutique et des Sciences Marines (IHSM). Pour les jeunes et les sportifs, le Stade de Me Kira est en pleine réhabilitation. Les ressources minières vont occuper le reste de la main d’œuvre. L’objectif est d’occuper les gens, afin d’éviter que les chômeurs pensent à voler.

Charles RAZA

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.