KRAOMA : L’ancien DG interpellé

Jacaranda

Rebondissement dans l’affaire « Kraomita Malagasy » (KRAOMA). D’après les informations, l’ancien Directeur général de cette société d’État a été interpellé hier. Cet ancien haut responsable, soupçonné d’être impliqué dans des dossiers de corruption de haut niveau a passé sa première nuit de garde à vue hier en attendant son audition par les enquêteurs de la Police économique. Le bilan de l’année 2018 certifié par le Cabinet Delta Audit et les résultats de l’audit de gestion réalisé par le Cabinet PWC auraient révélé plusieurs anomalies. Entre autres, un vol de 34 000 tonnes de chrome, l’exportation frauduleuse des produits de l’entreprise, des cas de favoritisme, des créances douteuses basées sur d’intentionnelles fausses informations, fixation abusive du prix de vente des produits sans prendre en considération leurs prix de revient, non-respect de l’Incoterm, ainsi que la détention et usage personnel des biens appartenant à la société. Ces faits de malversations auraient provoqué un énorme préjudice à la société, dont une dette colossale de 101 milliards d’Ariary.

39 milliards Ariary. Suite à cette affaire, « Kraomita Malagasy » se trouvait aussi dans l’incapacité de payer les salaires de ses employés et les charges sociales, et a également eu des difficultés à honorer les créances. Si en 2017, l’exercice comptable de ladite Société d’Etat était de 1,2 milliards d’Ariary, en 2018, ceci est passé à un résultat négatif de 39 milliards d’Ariary. D’où cette arrestation de l’ancien DG qui sera certainement auditionné à partir de ce jour afin qu’il puisse apporter des éléments d’explications sur les faits qui lui sont reprochés. D’après les informations, cet ancien haut responsable de KRAOMA aurait déjà fait un aveu sur une éventuelle collaboration ou complicité (c’est selon) avec d’anciens hauts dignitaires du précédent régime. Il aurait cité entre autres, une femme considérée comme la plus influente des « Kravaty manga » et un ancien Conseiller spécial à la Présidence qui était aussi un leader de l’ex-parti au pouvoir. Ce dernier a aussi fait parler de lui dans d’autres affaires dont le dossier Air Madagascar. Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Rehefa tsy hilaza anarana ry mpanao gazety vendrana dia aza manoratra fa lasa lainga be
    fotsiny izay soratanareo a !
    Sady mandreraka mpamaky no mampiseho ny faha vendranana.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.