Miami – Stade Barea : L’heure du démarrage

Le régime Rajoelina enclenche la mise en œuvre du Plan Emergence Madagascar en concrétisant deux projets d’envergure visant la promotion du sport et du tourisme.

Démarrage. L’heure a sonné pour la concrétisation des « Velirano » présidentiels. « 2020 sera l’année où les Malgaches pourront constater de visu les résultats de nos actions ». C’est ce qu’a déclaré le président Andry Rajoelina lors de son discours de vœux à la Nation le 31 décembre dernier. En ce début d’année, le régime donne le coup d’envoi de la réalisation de deux grandes infrastructures importantes dans le cadre de l’Initiative pour l’Émergence de Madagascar. Il s’agit des projets MIAMI et Stade Barea. En effet, les travaux de démolition de l’ancien stade de Mahamasina ont débuté hier. L’entreprise chinoise en charge de la réalisation du projet, « China State Construction Overseas Development » (CSCOD), a commencé la démolition par les tribunes latérales qui ont déjà été réduites en poussière depuis hier après-midi. Des clôtures de périmètres de sécurité ont également été installées aux alentours du terrain. Cette démolition représente le début de la première phase des travaux du nouveau Stade Barea qui consiste en la construction des tribunes de 15 536 places et en l’assainissement des parties environnantes. La réalisation de cette première phase durera six mois et Mahamasina sera opérationnel lors de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance, le 26 juin 2020. Quant à la deuxième phase, elle durera 12 mois. Après les travaux, le stade des Barea sera un stade aux normes internationales pouvant contenir 40 880 spectateurs. Pour ce projet, le régime a choisi une entreprise de renommée internationale qui a déjà réalisé de nombreuses infrastructures modernes à travers le monde. Parmi ses réalisations figurent entre autres, 28 aéroports internationaux, des hôtels, des routes, des universités et des stades aux normes tels que le stade olympique de Beijing, Guangzhou, Ethiopie, Hong-Kong, Gabon, Congo et Grenade.

Défi. Quant au Projet MIAMI, le processus de sa mise en œuvre vient également d’être lancé. Le régime a ouvert depuis hier un appel à manifestations d’intérêt pour les travaux d’aménagement du bord de la mer de Toamasina. Il s’agit de la première phase du projet qui consiste à réaliser les travaux d’aménagement de soutènement et l’assainissement des quais de promenade, partant de l’hôtel Neptune jusqu’au Pont « Hopitaly Be ». C’est un projet qui tient particulièrement à cœur au président Andry Rajoelina. Depuis son accession au pouvoir, il est revenu à maintes reprises à Toamasina, accompagné d’architectes et de différents experts pour étudier la faisabilité du projet. D’ailleurs, il s’agit d’un véritable défi à relever pour le régime dans la mesure où MIAMI a toujours été qualifié “d’utopique” par les détracteurs du régime. D’après les informations, les travaux débuteront au mois de février prochain. Les dossiers de manifestation d’intérêt pour les entreprises souhaitant déposer leur candidature doivent être déposés au plus tard au siège de la Société du Port à gestion Autonome de Toamasina (SPAT) le 4 février 2020 à 16h, ou à l’adresse e-mail : spdg@port-toamasina.com. Toutes les entreprises légalement constituées ayant des expériences probantes en aménagement d’infrastructures similaires sont donc appelées à manifester leur intérêt en s’inscrivant au registre du Projet qui servira à établir la liste restreinte pour les demandes de cotation. La question est de savoir s’il existe des entreprises malgaches ayant déjà réalisé ce genre de projet d’envergure qui est une grande première dans l’histoire de Madagascar. En effet, si l’on se réfère à ce qui est noté dans l’appel à manifestation d’intérêt, le dossier doit inclure les informations présentant les expériences similaires en travaux maritimes justifiées au cours des cinq dernières années. La disponibilité des matériels et équipements nécessaires, ainsi que la capacité administrative, la disponibilité des ressources financières et des moyens humains constituent également des critères importants.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Hôpital befelatanana pavillon 44 natomboka noravana de mihantona ao ny asa.
    Prioritaire ve ny fandravana ny efa mitsangana fa tsy ny fanarenana ny simba sy nosimbaina?

    Vola adala tompo ka iza moa no tsy ho faly handray azy na zanaki dada na taranaki IRD Mapar TGV sy ny forongony tsy fantatra tsony fa mijangajanga be iany am fiovaovana anarana.

    En plus vita sinoa. Tsena mora vita tokoa.
    Zahay nahita fa tsy nangalatra kou.
    De raisinay refa omena fa omena ny sinoa sy ny arabo ndray ve.

  2. Tsy andron’ny fanenjehina intsony izao , izay vao tonga saina izahay tsy mpanaradihy , hifandfay tanana @ izay isika ,

  3. @ Louis de F

    Marina ny anao . Ilay «Miami » revirevy fampitahana nataon’ny filoha nandritra ny fampielezankevitra dia ho tanteraka izao . Hisanasana vava eo ireo mpomba an’i Dada !

  4. Mba ovaina kosa angamba ity anarana hoe « Miami » ity fa mampihomehy. Tsara rehefa manomboka ny asa. Ireo mpanakiana sy mpankahala no ho tonga eny voalohany rehefa vita manara-penitra ireo.

  5. ça ne va pas plaire du tout aux détracteurs du régime ! L’essentiel c’est qu’il réalise ses promesses électorales. Après le reste tout le monde est libre d’apporter son opinion favorable ou non c’est la démocratie sans se verser dans la haine gratuite et la jalousie maladive en voyant les critiques acerbes propres aux zanak »i Dada et leurs posts imbéciles et débiles en grande majorité !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.