Recrutements aux hauts emplois de l’Etat : 7 855 dossiers reçus dont 460 prétendants ministres

Lova Hasinirina Ranoromaro a présenté hier les résultats du processus.

Il est certain que l’initiative a réveillé le patriotisme des Malgaches venant du monde entier.

Satisfecit. Le président Andry Rajoelina est très satisfait des résultats de la campagne de recrutement de cerveaux organisée par l’Etat Malagasy. C’est ce qu’a fait savoir hier la directrice de cabinet de la Présidence, Lova Hasinirina Ranoromaro, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Ambohitsorohitra. Le processus s’étant terminé le 24 janvier, les responsables procèdent actuellement à la sélection des dossiers des candidats éligibles aux différents postes aux hauts emplois de l’Etat. Conformément à ce qu’a été annoncé au début du processus, cette tâche est confiée à une agence de recrutement internationale basée au Canada. Cette agence travaillera de concert avec un consortium de cabinets malgaches pour finaliser les opérations. La directrice de cabinet (DirCab) de la Présidence a annoncé que, l’initiative a répondu complètement aux attentes du président Andry Rajoelina. En effet, les experts et techniciens malgaches se sont bousculés au portillon pour déposer leur CV. Tous ont affirmé et confirmé leur volonté et leur disponibilité à soutenir le président Andry Rajoelina dans la mise en œuvre du Plan Emergence Madagascar.

Entretien. 7 855 dossiers de candidature ont été reçus. Il est certain que l’initiative a réveillé le patriotisme des Malgaches du monde entier. Parmi les prétendants figurent des experts, résidant entre autres, aux États-Unis, au Canada et en France. 6% des dossiers reçus, soient 460 dossiers, sont des prétendants aux postes de ministres. À entendre les explications de Lova Hasinirina Ranoro Maro, bon nombre d’entre eux sont des experts de haut niveau qui ont déjà fait leur preuve sur le plan international. Plusieurs cursus auraient convaincu le numéro Un d’Iavoloha. Selon la DirCab, des prétendants aux postes de ministres auraient déjà été convoqués pour passer un entretien auprès du président Andry Rajoelina. « Toutefois, ceci ne signifie pas qu’ils vont forcément être reçus », a-t-elle cependant laissé entendre. Cette dernière a soutenu que l’esprit de ce recrutement massif de cerveaux sera reflété au sein du futur gouvernement qui sera mis en place dans les prochaines heures.

Sans exclusion. L’art des négociations internationales de haut niveau constitue le premier critère de sélection exigée. Pour concrétiser son Plan Emergence Madagascar, le chef de l’Etat opte pour des ministres techniciens et excellents négociateurs, difficilement manipulables. De vrais patriotes, capables de défendre les intérêts de Madagascar sur le plan international. L’on peut donc s’attendre à ce que parmi les futurs membres du gouvernement figureront des nouvelles têtes, qui ont réussi à sortir du lot parmi les 7 855 dossiers reçus au niveau de la Primature. Une source bien informée a aussi fait savoir que parmi les prétendants ministres, figurent trois personnalités connues comme étant des proches collaborateurs de l’ancien président Marc Ravalomanana.

Domaines d’activités. Parmi les dossiers reçus à Mahazoarivo figurent 97 prétendants ambassadeurs ; 243 prétendants gouverneurs ; 231 secrétaires généraux ; 779 directeurs généraux ; 162 coordonnateurs ; 530 conseillers ; 1 642 directeurs et 12 chargés d’affaires. Les postulants sont issus de presque tous les domaines d’activités. Les experts en gestion d’entreprise occupent la tête de la liste avec 2 023 dossiers reçus. Viennent ensuite les experts dans le domaine de l’éducation avec 1 769 prétendants. Plus d’un millier de postulants sont en revanche enregistrés dans les domaines du social, de la communication, des finances publiques, de la recherche et du développement, de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement, la formation professionnelle, les ressources humaines, l’administration territoriale et l’agriculture.

Agence. Plusieurs techniciens et experts malgaches souhaitent également appuyer le président Andry Rajoelina dans les domaines suivants : le commerce, la diplomatie et les relations internationales, la technologie de l’information, l’économie et l’économétrie, le droit et affaires juridiques, le développement industriel, l’électricité et l’énergie renouvelable, l’urbanisme et planification, marketing et publicité, la gestion de l’eau, la santé, le tourisme et loisirs, l’e-gouvernance et la digitalisation, les télécommunications, les sports, les transports, les mines et ressources minérales, la culture, l’électronique et l’électrotechnique, l’industrie pétrolière, ainsi que la médecine et la pharmacologie. Avec autant de prétendants, il est certain que la tâche n’est pas facile pour l’agence en charge de la sélection des dossiers. À entendre Lova Hasinirina Ranoromaro, les personnes sélectionnées vont être réparties au niveau des ministères, la Présidence et les différentes institutions, les sociétés d’Etat, les différents organismes rattachés, les ambassades, ainsi qu’au niveau des organisations et organismes internationaux.

Davis R 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Jours de la pensee

  2. · Edit

    Bonjour ,je suis heureux de voir les informations,je suis disponible de travailler s’il y a de place disponible pour moi.Je suis officier de la marine marchande(chef mecanicien ).merci d’avance.

  3. les finances son à sec , ces experts bidons ne visent que des postes..

  4. Bonjour a tous j’aimerais apporter mes savoir-faire et faire avancer mon pays natal pour son développement économique culturel, infrastructures ,les transports propre pour diminuer la pollution dans les villes, l’écologie, l’agricultrice sans pesticides, les développement de l’apprentissage

  5. @Ralay;
    Vous avez tout à fait raison. Voire, il aurait fallu attendre de décortiquer les candidatures avant de crier satisfecit, ça aura été plus sérieux.

  6. @Ralay;
    Vous avez tout à fait raison. Voire, il aurait fallu attendre de décortiquer les candidatures avant de crier satisfecit, ça aura été plus sérieux.

  7. Avant d’etre satisfait, il serait plus judicieux de voir le pourcentage des postulants credibles.

Poster un commentaire