Andry Rajoelina à Ambatondrazaka : Mise en garde contre les détournements des dons

Le couple présidentiel est venu au chevet des sinistrés d’Ambatondrazaka.

Andry et Mialy Rajoelina poursuivent les actions sociales auprès des victimes des inondations causées par les dernières intempéries. Le niveau des eaux à Ambatondrazaka et dans les districts et communes environnants ayant diminué depuis quelques temps, la descente sur les sites est désormais possible. Hier, le couple présidentiel s’est rendu dans l’Alaotra Mangoro pour se rendre au chevet des sinistrés de cette région réputée être le grenier à riz de Madagascar, et qui vient d’être frappée de plein fouet par les inondations. Une mission plutôt difficile, mais qui n’a pas empêché le couple présidentiel d’aller au contact de la population de l’Antsihanaka. Les communes fortement touchées d’Ambohijanahary et de Beanana ont été visitées. Rien qu’à Ambohijanahary, dans le district d’Amparafaravola, 2 500 sinistrés ont été recensés. Ce sont des familles issues des huit « fokontany » de ladite commune, dont 

1 100 sinistrés venant du « fokontany » d’Ambolomborona. Dans la commune de Beanana, on compte près de 1 500 sinistrés. Lors de cette descente, Andry et Mialy Rajoelina ont distribué des kits de ménages composés, entre autres, de riz, d’huile alimentaire, de savon, de sucre, de kit wash ;  ainsi que des outils de construction tels que des marteaux, des pelles et des scies. Des tentes, des moustiquaires, ainsi que des repas chauds ont également été offerts aux sinistrés. En outre, des milliers d’enfants ont bénéficié de compléments alimentaires. Pour faire face aux risques d’épidémies et de maladies en tout genre, des unités de soins mobiles ont été installées à Ambatondrazaka pour prodiguer des soins gratuits et aider la population, notamment dans le dépistage d’éventuels cas de paludisme et de maladies pulmonaires, qui sont très fréquents après les intempéries.

55 milliards d’ariary. Du côté d’Ambatondrazaka, l’Etat a employé les gros moyens pour venir en aide aux victimes des inondations. Andry Rajoelina a donné des instructions fermes aux forces armées afin d’assurer l’approvisionnement des nécessiteux coûte que coûte. Ainsi, plusieurs cargaisons d’aides ont été larguées par le biais de l’avion cargo CASA de l’armée. Les aides ont directement été acheminées via hélicoptères dans les « fokontany » difficiles d’accès des districts environnants. Tout au long de son périple, le numéro Un d’Iavoloha a martelé que les soins médicaux apportés aux sinistrés sont gratuits. Par ailleurs, il a lancé une ferme mise en garde contre toute tentative de détournement des dons. Lors de cette descente, le président et son épouse ont été accompagnés par le Représentant du Programme alimentaire mondial à Madagascar, Moumini Ouedraogo, et la Représentante de la Banque mondiale, Marie-Chantal Uwanyiligira. Il convient d’ailleurs de noter que Madagascar a bénéficié d’une aide financière de 55 milliards d’ariary de la part de la Banque mondiale en guise de soutien aux sinistrés. Ce budget sera aussi utilisé pour les travaux de rénovation des maisons d’habitation et des infrastructures. Selon le chef de l’Etat, cette dotation contribuera également à la construction d’une nouvelle ville afin que la population locale puisse bénéficier d’infrastructures plus résistantes aux catastrophes naturelles.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. En guise de soutien aux sinistrés ou pour réaliser le projet présidentiel
    trop ambitieux?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.