Emmanuel Macron : Création d’une réserve naturelle dans les îles glorieuses

Le président français Emmanuel Macron, a fait une déclaration sur les Îles glorieuses le 13 février dernier, à Chamonix (Mont-Blanc). Lors de son discours, il a confirmé ce qu’il avait annoncé lors de sa visite à Mayotte en octobre 2019 : la création d’une réserve naturelle nationale dans les îles Glorieuses d’ici juin prochain. Tout en soulignant au passage que « c’est une présence scientifique indispensable ». Par ailleurs, le ministre des Affaires Étrangères français Jean Yves Le Drian effectuera une visite à l’île Maurice, Madagascar et Mozambique du 18 au 22 février prochain. Lors de sa visite dans la Grande île, le ministre français va aborder la question des îles éparses, ainsi que la coopération entre les deux pays, lors de son séjour à Madagascar. Des rencontres avec les autorités malgaches sont notamment prévues.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. on est toujours pauvre et colonisé à cause des dirigeants qui sont des « gorilles » et pions de ces maudits colons

  2. Salama namako o,
    Ny olona angaha miandriandry izany e. Ny azy tongotra mby andakana, lasa zao ka tsy mipody koa. Toy ny tsy misy izay mba hetsika nataontsika malagasy. Eo ianao fa lasa izahay. Manaova ariary zato ampandriana eo. Fa maninona raha atsangana ny commission manokana hikarakara an’io e? Toa lasa ko vavany fotsiny ny antsika. Mampalahelo! FAIBLE BE ISIKA E, izay ny moralité de l’histoire na tianao na tsy tianao.
    Mahereza namako o

  3. Cette situation prouve que la néocolonialisme se poursuit bel et bien et Madagascar reste un pays colonisé tant sur le plan économique que sur le plan territorial. La colonisation change tout simplement de forme et de visage avec la connivence des pays développés dans une logique de domination concertée sur les pays riches en ressources mais faibles en sources de revenus et en technicité. Ce qui est déplorable actuellement, c’est que tous les pays colonisés actuellement n’arrivent pas à unir leurs voix contre le néocolonialisme car ils sont affaiblis par la politique de diviser pour régner que ce soit à l’intérieur d’un pays ou bien à l’intérieur d’un groupe de pays.
    Solutions: la lutte est encore longue, il faut partager tant au niveau national qu’au niveau international les résolutions prises durant la concertation nationale sur les îles éparses. Dans la constitution, il faut annoncer que Madagascar est un territoire composé de plusieurs îles dont….. Dans la politique de l’éducation nationale, inclure dans les cours de géographie que Madagascar est composé de plusieurs îles. A toutes les rencontres internationales, chercher des appuis à travers des réseaux pour annoncer que Madagascar veut appliquer la résolution de l’ONU sur les îles éparses.
    La présence française sur nos îles est toujours une menace sur les malgaches sur tous les plans.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.