Thomas Razafindremaka, militant des Droits de l’Homme : Arrêté le 16 février dernier à Ihosy

Ce militant des Droits de l’Homme, défenseur des petits paysans victimes des abus d’autorité de certains responsables administratifs et forces de l’ordre de la région d’Ihorombe, a été arrêté à Ihosy par la gendarmerie le 16 février dernier. Thomas Razafindremaka, car il s’agit de lui, est dans une situation incompréhensible. Selon nos sources,« les charges qui lui sont retenues sont : « extorsion de fonds et escroquerie« . Le cas ressemble à un coup monté contre Thomas Razafindremaka, un militant courageux qui lutte contre la corruption et la violence perpétrées contre les paysans sans défense dans la région d’Ihorombe. Il est bien informé de tous les actes de corruption et de banditisme dont certains hauts responsables et forces de l’ordre sont complices, et cela sévit dans la région. 

Information. Le HCDH (Haut-Commissariat des Droits de l’Homme) va mettre en place un pool d’avocats pour le défendre. La CNIDH est également en alerte et intervient à son niveau. La PFNOSCM/Voifiraisana va partager l’information à tous les réseaux régionaux et mondiaux auxquels elle appartient pour alerter l’opinion internationale sur l’acte d’intimidation faite contre les défenseurs des Droits de l’Homme à Madagascar comme Thomas Razafindremaka. Il est à noter que l’association GTZ qu’il préside est membre du Prosci Ihorombe (Plateforme régionale de la Société Civile d’Ihosy), un démembrement de la Plate-Forme Nationale des Organisations de la Société Civile de Madagascar (PFNOSCM).

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. IO FA MAMONO TENA ny mpanao hitsin-dalana. Miombon-kery amin’i Thomas RAZAFINDREMAKA ary mivavaka ho azy .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.