FMF : Raoul Arizaka Rabekoto se manifeste

Le président de la Fédération Malagasy de Football (FMF), Raoul Arizaka Rabekoto se manifeste une semaine, ou enfin presque, après que le Bureau Indépendant Anti-Corruption sorte un avis de recherche en son nom. Absent lors de la réunion mensuelle des membres de la FMF prévue se dérouler hier, l’ancien Directeur général de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS), poursuivi par la Justice pour une affaire de détournement de deniers publics et de corruption, a envoyé un mail pour demander le report de la réunion. « Madame Secrétaire général. Étant encore en dehors d’Antananarivo pour des motifs relatifs aux intérêts de notre association, je suis contraint de reporter pour une ultérieure la réunion mensuelle des membres du Comité Exécutif de notre Fédération. La date de la prochaine réunion vous sera communiquée ultérieurement. Cette décision est en cohérence avec l’actuel statut qui nous régit. Cordialement ». C’est ce qui est écrit dans son mail. Cependant, chose étonnante sur la signature en bas de page, on peut lire « Raoul Romain Arizaka Rabekoto. Magistrat Cour des Comptes de Madagascar ». 

Hackers. La question est donc de savoir pourquoi il n’a pas mis « Président de la Fédération Malagasy de Football » ? Est-ce qu’il entend renoncer à la Présidence de la FMF ou bien avec la procédure judiciaire en cours à son encontre, Raoul Arizaka Rabekoto ne se considère plus comme le numéro Un de la FMF ? Il pourrait aussi être accusé de trafic d’influence en évoquant son statut de Magistrat dans une lettre adressée aux membres du bureau de la Fédération. Nul n’ignore d’ailleurs que depuis quelques temps, ces derniers commencent à réfléchir sur son remplacement pour ne pas prendre en otage le Football Malagasy. Quoiqu’il en soit, avec ce mail, des hackers pourraient facilement trouver le lieu où Raoul Arizaka Rabekoto se trouve actuellement après avoir quitté le sol malgache depuis l’éclatement de l’affaire de détournement au sein de la CNAPS.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. – Il n’est pas IDIOT pour l’envoyer chez lui !! Il existe pas mal des cybercafés à n’importe quelle ville dans le monde. Incroyable !!

  2. Effectivement au travail les hackers pour happer cet individu, et qu’on en finisse avec l’ histoire – décidément écoeurante pour ne pas dire autre chose de moins dur envers cela – de ce magistrat, accessoirement président d' »association », comme il l’annonce lui même ici – demandant une « ultérieure » (c’est du français ça !?) pour sa réunion , mais aussi « enseignant chercheur » comme prétendait dans vos colonnes un de ses « disciples » admiratifs, en attendant d’autres « titres » que ce personnage a pu s’octroyer de par ses différentes pérégrinations en collection et quête du maximum d’honorabilités…!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.