Election présidentielle : « Les résultats ont été reconnus par tous » selon le PNUD

Le programme des nations unies pour le développement s’immisce pour essayer de temporiser le jeu politique. Il n’y a pas lieu de douter, selon le Pnud, sur les résultats de toutes les élections depuis 2018. 

Le programme des nations unies pour le développement vient à la rescousse de la commission électorale nationale indépendante et répond, à cet effet, à l’interpellation du « collectif des candidats lors de la présidentielle 2018 ». Selon un communiqué publié hier par cet organisme des nations unies, « les institutions issues du processus électoral ont été reconnues comme pleinement légitimes, grâce à l’implication et la maturité démocratique de tous les acteurs de la vie politique nationale ».  Une déclaration qui conforte celle de la commission électorale qui a failli risquer un naufrage après avoir été secouée par une vague de critiques virulentes d’une opposition déterminée à ébranler le processus électoral. La meute de Hery Rakotomanana a même, visiblement, du mal à désamorcer la crise qui a commencé après la déclaration incendiaire de son ex-vice-président, Thierry Rakotonarivo, sur l’existence des numéros identiques de carte nationale d’identité. 

Crédibilité. Le pnud veut réaffirmer le crédit qu’il a attribué aux élections organisées depuis 2018. Si le « collectif des candidats » dirigé par les deux anciens présidents Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina a estimé que « la communauté internationale a été berné en soutenant les élections depuis 2018 dont les résultats ne sont plus crédibles après la découverte des milliers de numéros identiques de carte nationale d’identité », le programme des nations unies, quant à lui, soutient que les élections depuis 2018 ont été, non seulement, « inclusives et transparentes », mais aussi, « les résultats ont été reconnus par tous » qu’il s’agit de la présidentielle, des législatives, des communales et des municipales. L’organisme laisse alors entendre qu’il n’y a aucun doute sur la crédibilité de ces élections et veut ainsi tuer dans l’œuf toute initiative qui tente de remettre en question le processus électoral qui a contribué « dans la longue marche et difficile marche vers le renforcement de la démocratie dans le pays ». 

Bilan. Le programme des nations unies, qui s’immisce dans la tempête qui frappe la commission électorale, estime aussi que sa position est bien fondée. Un atelier de bilan de toutes les élections, notamment la présidentielle, les législatives, les communales et municipales a été organisé, selon le pnud, en janvier dernier. Cet atelier a été initié par la commission électorale et la cour constitutionnelle avec l’appui du programme des nations unies pour le développement, a-t-on affirmé. Les différents acteurs du processus électoral y ont participé, selon toujours le pnud, notamment les tribunaux administratifs, les autres institutions et l’administration, les partis politiques, les parlementaires, les organisations de la société civile, les médias ainsi que les partenaires techniques et financiers. Cet atelier a développé, toujours selon cet organisme, un regard impartial sur l’expérience du cycle électoral 2017-2019 à l’issue des scrutins, en identifiant, non seulement, leurs points forts et bonnes pratiques, mais aussi les difficultés rencontrées et les limites des dispositifs opérationnel et normatif en place. 

Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Pourriez vous sortir le communiqué du PNUD sur lequel vous avez basé votre article?

  2. izaho manonkana aloha dia tsy mankasitraka famerenana fifidianana fa ny fanarenana ny lesoka rehetra nisy no aoka handraisan’ny fitondrana andraikitra,ohatra ny précampagne izay tokony ho foanana tanteraka,torak’izay ny fampiasana ny sary sy/na ny anaran’ ny filoha(prm),fanaovan’ny kandida sy ny mpanohana azy asa(fandiovana làlana,trano fitsaboana),fanomezana na fizarana zavatra(fitafy,elo,menaka,fitsaboana,fanafody sns),tsy mahazo mamory vahoaka na mitokana asa vita ny fitondrana. Mazava ny fiavian’ny vola sy ny tatitra nampiasàna ny vola.Ny fandikàna ny iray @ ireo dia mamoana avy hatrany ny mpilatsaka ho fidina voakasika. Manaraka izay,ekena fa namatsy vola t@ fifidianana ny pnud fa kosa tsy tokony hitsabatsabaka @ raharaha an-tokatranon’ny gasy indrindra fa tompon’andraikitry ny ceni no namoaka vaovao. Raha ho tazonina ny ceni dia aoka hovàna ny fomba fanendrena azy mba ho tena mahaleo tena torak’izay ny bianco sy samifin. B loatra koa ny ratsana.

  3. Efa voa fidy izy dia izay izany no tena hijoroany , fa ny hoe ny PNUD sy ireo fikambanana iraisam-pirenena nanaiky dia efa fantatra fa eo am-pelatanan’ny frantsay raha ny iraisam-pirenena no jerena eto M/kra, Ka noho izany dia tsy mahagaga fa na faty olona, na halatra be vava, na inona na inona. Rehefa tonga eo ilay olona tian-dry zareo hapetraka dia ekeny foana. Ka tsy ho voambakan’izany hoe neken’ny PNUD ny fifidianana izany.
    I Madagasikara dia eo ambany fifahezan’itony atao hoe rantsa afrika itony ka na efa 50,60, na 70 taona taorianan’ny « fahaleovanyena aza » dia vao maika miha-mahantra.
    Tokony hihiratra ny masontsika Malagasy fa terena foana isika hanaiky izay rehetra izao. Ary tsy mba nisy kosa nanery antsika hanao fandrosoana hita sy tsapa ka miantefa @ be sy ny maro, fa ilay mpitondra napetraka teo no miha matavy dia eken’ny any « ivelany  » foana satria izy no fanalahidy hanome izay ilainy eto…..
    Arosoy ny adi-hevitra mba ahitan’ny olona fa efa mahanfatatra ny fanaon’ity frantsafrika ity ny | »Malagasy sasany. »

  4. Avelao re lay olona hamita ny mandat ny a! mankaleo be lay manongampanjakana foana . Fa izao, tokony mangina ny vavanareo eo am fitondrana dia miasa tsara satria efa fantatra anie fa nangalatra ianareo e; Mangina dia miasa dia tsy manampatra fahefana oe gadragradraina daholo izao tontolo izao. Ny fihavanana no tokony hamboarina tsara fa zaran’ny olona aza anie mifamono ho faty sy mikorontandava isika. Aok ‘zay ny ady !!!

  5. @ NGEDA

    Rehefa tsy mifoka an’ilay sigara be ianareo dia mba misy azo raisina ny resaka …

  6. – Hoan’i Atoa Ravalomanana sy ianareo ao RMDRM- Mpanohitra. Marina ve faha nisy Solon-tenanareo nandravina tao amin’io ATELIER volana Janvier 2020 : PNUD- CENI- HCC- Ny Fanjakana sy ny Partis Paolitika – Thème : Nandeha Ara-dalana tsara ireo FIFIDIANANA natao teto Madagascar ary NANKASITAHANY REHETRA ? Io no FANAMBARANA niaraka nataon’izireo.
    – Raha ENY ny valiny dia tokony HIKOMBONA ny Vavanareo tsy hilaina ny Fihetsaka etsy sy ero : FAIR–PLAY hajao.
    – Raha TSIA, tohizo ny Tolonareo- Droits nareo izany ary hataovy hatraminy Farany eny naha Hikorontana aza ny Firenena..

  7. @ menalamba

    Ialahy tsy ampy sakafo no mifoka rongony io no voalohany tian’ny coronavirus ! Lazao Dada fa ny mihoatra ny fitopolo taona no matin’ny coronavirus sao manantena izy fa hiaro azy ilay osy mainty ka veloma hatreo ny nofinofy hiverina presidà !

  8. RABEHARIVELO
    Afaka andro vitsivitsy dia tsy ho hita eto intsony elà satria ho tratran’i CORO !! Ary ho vidian’io MPANGALA-BATO io lafo zany satria mbola tsy takatry ny atodohany fa io CORO io tsy misy PASSEPORT ! kkkkk

  9. Il n’y a pas immixtion du PNUD c’est clair !. C’est une réponse du berger à la bergère après les délires pleurnichards de Marc Ravalomanana à saisir la communauté internationale . C’est un camouflet avec l’autre guignol Rivo Rakotovao . Ils peuvent attendre longtemps s’ils espèrent que toutes ces élections seront annulées . Leurs cheveux blancs risquent de ne pas leur donner une seconde jeunesse car le TIM et le HVM seront dans les poubelles de l’histoire à brève échéance .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.