Stade Barea Mahamasina : 85 techniciens chinois sur le site, aucun cas de coronavirus

Les 38 Chinois arrivés hier à Ivato ont tout de suite été mis en quarantaine. 

« Au nom de la Direction du projet CSCOD, nous nous engageons à respecter les mesures de quarantaine pendant 15 jours ». Ce sont les termes de la lettre d’engagement que la Direction de l’entreprise « China State Construction Overseas Development », la société en charge de la construction du Stade Barea à Mahamasina, a envoyée à la Présidence de la République de Madagascar le 18 mars dernier. Face aux polémiques autour de la propagation du coronavirus, ladite société a tenu à rassurer les autorités malgaches. Hier, 38 Chinois ont débarqué à l’aéroport international d’Ivato. 400 Chinois étaient prévus par l’entreprise pour respecter le délai imposé par l’Etat malgache mais à cause de la pandémie COVID-19, la société a dû mobiliser des ressources matérielles et humaines venant de ses autres chantiers dans le monde, notamment à Maurice, Egypte et Indonésie. Actuellement, le chantier de Mahamasina compte 85 cadres supérieurs et techniciens spécialisés chinois dont 32 personnes en fonction sur le site depuis le mois de janvier, et 17 personnes arrivées à Madagascar le 10 mars dernier qui sont mises sous surveillance médicale à Mahamasina depuis leur arrivée. 

Engagements. Les 38 Chinois arrivés hier à Ivato viennent donc de commencer leur mise en quarantaine. D’après les explications, ils ont déjà été mis en quarantaine pendant 15 jours à Addis-Abeba avant de rejoindre la Grande Ile. Ne pas sortir de la maison pendant 15 jours ; ne pas accueillir des visiteurs sauf le personnel médical assurant le suivi de l’état de santé ; prendre la température dans la journée,de 8h à 16h, l’enregistrer dans un cahier et la communiquer par email ; signaler les responsables en cas de présence de fièvre supérieure ou égale à 38 degré, toux, écoulement nasal, gêne respiratoire ou autres malaises ; toujours porter des masques ; ne pas manger les restes des repas des autres ni boire dans un même récipient ; se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon ou à l’aide de gel hydro-alcoolique ; maintenir une distance sociale de 2m ; couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable ou le manche du vêtement à chaque fois que l’on tousse ou éternue ; éviter les contacts étroits avec les personnes souffrant de toux ou de problèmes respiratoires. Ce sont les engagements que la direction de l’entreprise CSCOD ont fait tout en confirmant que tous les Chinois qui viennent d’entrer à Madagascar disposent d’un certificat de bonne santé émanant des autorités chinoises. Aucun chinois travaillant sur le site du Stade Barea n’est donc infecté par le coronavirus. 

Conditions sécurisées. CSCOD explique aussi que la mise en quarantaine de ses techniciens se déroule en conditions sécurisées, à l’écart du reste de l’équipe de chantier qui ont leur base vie du côté du gymnase de Mahamasina. Pour le moment, Madagascar figure parmi les rares pays du monde qui n’est pas encore infecté par le coronavirus. L’existence de porteurs sains parmi les personnes qui viennent de rentrer au pays n’est cependant pas à écarter. C’est pourquoi les citoyens doivent adopter la vigilance maximale et respecter à la lettre les mesures de confinement. La suspension totale des vols internationaux est effective à partir de ce jour. D’après les explications des techniciens du ministère de la Santé publique, si Madagascar réussira à maintenir le cap de zéro cas dans les 15 prochains jours, le pays sera complètement épargné par le COVID-19. 

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.