9 nouveaux cas de Coronavirus : Confinement total et couvre feu pour Tana et Tamatave

Jacaranda

Le Conseil des ministres de samedi a pris le décret n°2020-359 relatif à la proclamation de l’État d’urgence sanitaire.

Rapide. Comme il fallait s’y attendre, la vitesse de propagation du coronavirus est très rapide. Hier, le président Andry Rajoelina a annoncé l’existence de 9 nouveaux cas. Toutes, des personnes ayant rejoint la Grande Ile cette semaine, à bord du vol Air France AF934 qui a fait plusieurs allers-retours Tana – Paris CDG pendant la période exceptionnelle que l’Etat a accordé aux ressortissants malgaches désirant rentrer au pays. Ces nouveaux porteurs de COVID-19 sont : une femme malgache de 61 ans arrivée jeudi dernier à bord du vol AF934 d’Air France ; une autre femme de 58 ans ayant pris le même vol ; un Malgache âgé de 60 ans (même vol) ; un Français de 60 ans résidant à Madagascar et arrivé par le même vol également ; une femme malgache de 54 ans également arrivée par le vol AF934 ; un Guinéen de 55 ans résidant à Madagascar sur le même avion d’Air France arrivé le 19 mars ; une femme malgache âgée de 43 ans ayant pris le même vol du 19 mars ; un autre Malgache de 44 ans (même vol) ; ainsi qu’un homme de 58 ans arrivé le 19 mars par le même vol. Actuellement donc, la Grande Ile compte 12 cas de Coronavirus. Leur contamination a été confirmée par les résultats des analyses effectuées par l’Institut Pasteur. L’âge de ces nouveaux cas confirme ce que les spécialistes ont toujours évoqué par rapport au profil des gens atteints par cette pandémie. En moyenne à partir de la quarantaine. Ces personnes sont actuellement sous surveillance par les agents de santé et sont confinées à l’hôpital, a annoncé le chef de l’Etat. En effet, ils suivent un traitement à l’hôpital « manara-penitra » d’Andohatapenaka avec les 3 cas confirmés vendredi dernier. Andry Rajoelina a aussi fait savoir que pour le moment, Madagascar ne compte aucune victime (zéro décès) du Coronavirus. Une sorte de démenti aux rumeurs qu’ont véhiculé la mort de la femme de 19 ans dont la contamination a été confirmée vendredi.

Etat d’urgence sanitaire. Face à l’indiscipline et l’insouciance générale et généralisée des Malgaches, l’Etat a choisi de durcir les mesures. Au cours du Conseil des ministres spécial qui s’est tenu à Ambohitsorohitra samedi dernier, le président Andry Rajoelina a pris le décret n°2020-359 relatif à la proclamation de l’État d’urgence sanitaire. Une situation d’exception va être appliquée pour une durée de 15 jours. « Pour des raisons de sécurité sanitaire, de calamité publique et pour permettre le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ». Pour renforcer la surveillance, un « Centre opérationnel COVID-19 » a été mis en place au « Mining Business Center à Ivato ». Le Conseil des ministres a décidé de renforcer la surveillance, mais aussi la traque de tous les passagers sont rentrés à Madagascar depuis le 14 mars dernier. Des médecins, des aides soignants, des psychologues, des assistantes sociales et des éléments des Forces de l’ordre seront mobilisés et iront à leur domicile pour effectuer un contrôle et pour suivre régulièrement leur état de santé.

Réquisition. Pour rappel, l’État d’urgence confère au président de la République, des pouvoirs spéciaux lui autorisant à légiférer par ordonnances, à mettre à sa disposition tous les moyens civils et militaires dont il souhaite avoir pour le besoin de la Nation, mais aussi pour réquisitionner sans aucune restriction. Si l’on se réfère à l’article 7 de la loi 91-011 relative à la situation d’exception, l’Etat peut réquisitionner des biens et des personnes au niveau des services publics ou des entreprises, même sans notification au préalable des concernés. Sont concernés par cette disposition les domaines du ravitaillement, Eau et énergie, service de santé et hôpitaux, services vétérinaires, Transports, Postes et Télécommunications,  Radiodiffusion et Télévision, Service de la voirie, Établissements bancaires, Direction du Contrôle financier, Services rattachés aux Institutions, ainsi que les différents ministères. En application à cette disposition, le Ministère de la Santé publique a annoncé hier la réquisition de tous les agents de santé sans exception.

Transports en commun. Aussi, dans le cadre de l’application de l’État d’urgence sanitaire, le président Andry Rajoelina a annoncé hier le confinement total des personnes au niveau des deux Provinces touchées par le Coronavirus, à savoir Antananarivo et Toamasina. Arrêt total des transports en commun pour ces deux grandes villes. Le chef de l’Etat a appelé tout un chacun à rester dans sa maison. Interdiction totale de sortir. Les taxi-be, les taxis et les taxi-brousses sont appelés à cesser leurs activités. Même restriction pour tous les bureaux administratifs, à l’exception des services liés aux secteurs santé, la Justice, la sécurité publique, la JIRAMA, la voirie et les organes de presse. En revanche, les transports de marchandises peuvent circuler. Les sanctions seront sévères pour ceux qui passent outre ces mesures, a averti Andry Rajoelina. Pour renforcer le contrôle, des barrières sanitaires seront mises en place à la sortie de la capitale, mais aussi au niveau de toutes les grandes villes de Madagascar. Afin que la population puisse se procurer de PPN, les grandes surfaces, les grossistes, les épiceries, les stations services, les pharmacies et les banques sont autorisés à ouvrir leurs portes. Des « Tsena mora » seront ouverts aussi au niveau des quartiers à Tana et à Tamatave. Le Chef de l’Etat a aussi décrété un couvre-feu. Interdiction strict de sortie donc pour les tananariviens et les Betsimisaraka entre 20h et 5h du matin. Il convient de rappeler que les textes relatifs à la situation d’exception prévoient des peines d’emprisonnement en cas de non respect des mesures. La durée de l’État d’urgence sanitaire est de 15 jours. De nouvelles mesure seront prises au fur et à mesure de l’évolution de la situation du COVID-19, a annoncé le président de la République.

Davis R

Share This Post

15 Comments - Write a Comment

  1. @RABEHARIVELO
    Tiens le cretin de service….

  2. Fallait penser a fermer les frontieres plus tot, voila un gvt qui ne sait pas anticiper les choses! Dia voilaaaaaa!! Zao rehefa mijery lafrantsa loatra ka!!! Tsisy efficacite fa manao copier macron fotsiny! Fallait tt de suite fermer les frontieres et ca depuis belle lurette!

  3. @RALAY

    La maquereau , faux-cul et fouineur des adresses IP remet une couche pour défendre ses affinités politiques ! Et encore un imbécile de plus qui parle de copier-coller occidental comme si la Chine , le Brésil et le Nigéria par exemple sont des pays Européens . Il ne sait même pas cet abruti que 1 millard de personnes sont en ce moment même sont en CONFINEMENT . Il prétend en plus ce taré qu’il bosse dans le milieu de la virologie ! A fuir …

  4. @TIANA
    Qui a parle de bord politique? Ils ont juste évoqué les lacunes d’une solution copier-coller sur le modele occidental. Vous avez l’insulte facile, cela me rappelle fortement d’autres intervenants, LOL.

  5. @ YVES + MPIJERY

    On est assez futé pour déceler les médisances indirectes et les arrières pensées malsaines des esprits tordus . Quand on commence à parler des sans abris qui sont là depuis des décennies alors qu’il y a une urgence sanitaire contre le COVID-19 ça démontre le peu de considération d’une situation épidémique alarmante avec tous ces morts dans le monde .. Pourquoi ne pas évoquer aussi le cas des prostitués la nuit tant qu’à faire ? On sait très bien de quel bord politique sont ces imbéciles qui sont là uniquement pour dénigrer . Heureusement la majorité de la population est consciente de cette guerre contre un ennemi invisible alors on ne perd pas notre temps sur de minables demeurés .

  6. @Tiana : J’ai bien lu, re-lu, re-lu, je ne sais plus combien de fois mon post et je ne vois aucune remarque impertiente à moins que tu te fiches complètement de ces pauvres gens. En tant que gouvernement, en prenant cette décision, il doit y avoir des solutions, ne serait-ce que temporaires, pour ces sans abris, c’est ce que je cherche a connaître. Je suis de tout coeur avec les compatriotes malagasy et je sais déjà combien c’est difficile de gérer la situation dans un pays où l’information est accessible partout et où la population est à majorité disciplinée et respectueuse (Corée, Chine, Canada, etc…) et je pense aux malagasy qui cherchent demain la nourriture d’hier…. Un grand défi pour l’État, pas les 8 a 10% qui ont accès à internet

  7. @Tiana : J’ai bien lu, re-lu, re-lu, je ne sais plus combien de fois mon post et je ne vois aucune remarque impertiente à moins que tu te fiches complètement de ces pauvres gens. En tant que gouvernement, en prenant cette décision, il doit y avoir des solutions, ne serait-ce que temporaires, pour ces sans abris, c’est ce que je cherche a connaître. Je suis de tout coeur avec les compatriotes malagasy et je sais déjà combien c’est difficile de gérer la situation dans un pays où l’information est accessible partout et où la population est à majorité disciplinée et respectueuse (Corée, Chine, Canada, etc…) et je pense aux malagasy qui cherchent demain la nourriture d’hier…. Un grand défi pour l’État, pas les 8 a 10% qui ont accès aux informations

  8. @Tiana : J’ai bien lu, re-lu, re-lu, je ne sais plus combien de fois mon post et je ne vois aucune remarque impertiente à moins que tu te fiches complèetement de ces pauvres gens. En tant que gouvernement, en prenant cette décision, il doit y avoir des solutions, ne serait-ce que temporaires, pour ces sans abris, c’est ce que je cherche a connaître. Je suis de tout coeur avec les compatriotes malagasy et je sais déjà combien c’est difficile de gérer la situation dans un pays où l’information est accessible partout et où la population est à majorité disciplinée et respectueuse (Corée, Chine, Canada, etc…) et je pense aux malagasy qui cherchent demain la nourriture d’hier…. Un grand défi pour l’État, pas les 8 a 10% qui ont accès aux informations

  9. @Tiana : J’ai bien lu, re-lu, re-lu, je ne sais plus combien de fois mon post et je ne sens aucune remarques impertientes èa moins que tu te fiches complèetement de ces pauvres gens. En tant que gouvernement, en prenant cette décision, il doit y avoir des solutions, ne serait-ce que temporaires, pour ces sans abris. Je suis de tout coeur avec les compatriotes malagasy et je sais déjà combien c’est difficile de gérer la situation dans un pays où l’information est accessible partout et où la population est à majorité disciplinée et respectueuse (Corée, Chine, Canada, etc…) et je pense aux malagasy qui cherchent demain la nourriture d’hier…. Un grand défi pour l’État, pas les 8 a 10% qui ont accès aux informations

  10. Ataonareo aiza ireo be antitra sy tsy manan-kialofana sy ireo mirenireny tsy manankialofana sy ireo olona miantsena tsy Manana fiara anefa ny bus etc ajanonareo daholo. Raha mavesatra be ny olona miantsena mividy ny sakafony. Ary maninona no atao teny frantsay? Maro no tsy mahay teny frantsay . Ny anareo efa nahalala ny ataonareo efa feno ny provision nareo rehetra, efa feno ny réserve sy ny frigidaire etc…. ianareo mivoaka mivezivezy dia ahoana ireo olona tsy manana fitanterana rehefa avy miantsena? Na tsy fenoina ny bus fa asiana elanelany iray metatra. Ny taxi hajanona? Ary raha mavesatra be ilay entana avy miantsena? Ataonareo aiza daholo ireo olona tsy mana-kialofana rehetra ? Ny tanàna maloto velona no mbola be ny fako miangona, tsy ny fanasana tanana aminy savony no hanadio ny tanàna fa ny fanadiovana ny elakelantrano sy ny fako miangona sy misavovona rehetra. Raha tsy ampy sy tsy misy ny rano fanampiny izany, hijanona tanàna maloto ity firenena ity

  11. Le dernier couvre-feu à Tanà remonte en Février 1975 lors le l’assassinat du Colonel Ratsimanadrava, vieille Histoire, et ça a duré un long 3 mois, il faut encore que les Tananariviens s’appropprient du couvre-feu…ils sont conscients des dangers du Coronavirus, mais l’habitude viendra petit à petit…..petit rappel en Italie le Covid-19 a causé 4000 morts (dont 24 religieuses et 3 prêtres malgaches ) et 630 morts (dont le premier médecin malgache décédé) en France.
    Le virus sévit surtout sur les personnes ayant déjà des faiblesses immunitaires (hyper-tension, diabétiques, cancéreux, asthmatiques, faiblesses respiratoires) les personnes de bonne santé peuvent déclencher des anticorps.
    Mais sans les vaccins rien ne peut lutter contre cette maladie, la chloroquine et la nivaquine n’ a qu’un effet tampon et guérit les malades qui pourraient créer des antigènes et entraînant la production d’anticorps qui vont persister de nombreuses années dans leur corps.
    Pour l’instant,il n’y a qu’ à limiter la propagation du virus: confinement, couvre-feu, hygiène de vie et propreté.
    Cette maladie est une bombe à retardement pour Madagascar.

  12. @Tiana
    Il a posé une question, est-ce qu’il y a une réponse? Il ne suffit plus d’ânoner merci prezidà, ces « remarques désobligeantes » comme vous dites peuvent amener à des recherches de solution au lieu d’applaudir des gens qui ne font que leurs boulots. Que vous le vouliez ou non, les critiques sont nécessaires pour avancer

  13. @ YVES

    La situation est grave qu’il y encore des imbéciles qui déversent des remarques impertinentes sur ces mesures nécessaires pour endiguer la propagation du virus . Je ne sais pas si vous avez un minimum d’éveil de la conscience pour constater ces morts par milliers dans le monde et ce n’est pas fini. La critique est facile mais l’art est difficile . Ces insinuations désobligeantes révèlent une mentalité de bas étage . J’espère que vous échapperez à cette épidémie sinon ça va vous faire réfléchir plus de deux fois peut être même à l’au- delà.

  14. Merci info Mr le Président, aoka samy andray anjara @ fiarovana zao loza iombonana ty isaka rehetra zay mahatsapa fa RESPONSABLES izy eto amin’ny Firenena iombonana ity, hajao ny fepetra napetrakiny Fitondrana .

  15. C’est bien de prendre des mesures mais les mesures doivent mener à une solution pour tout le monde. Ma première question c’est comment l’état malagasy peut contrôler le couvre feu avec tous ces itinérants / SDF / Sans abris / 4mi des tunnels et quartiers pauvres de ces 2 grandes villes ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.