Tous contre la propagation du coronavirus : Pouvoir, opposition et FFKM

Le Centre de commandement opérationnel COVID-19 est à pied d’oeuvre.

Nous en sommes à la cinquième journée de confinement partiel ou total, c’est selon, dû à la propagation du coronavirus. Des dispositions ont certes été prises, mais l’adage « mieux vaut prévenir que guérir », reste toujours d’actualité. Les forces vives de la nation apportent leur concours face au fléau qu’est le coronavirus. Que ce soit l’opposition, le FFKM et évidemment le pouvoir, tout le monde s’y met. Ils sont tous prêts à combattre le COVID-19. Le point commun entre eux, c’est le fait qu’ils invitent tout un chacun à suivre les instructions données par les autorités compétentes. Et ce, malgré leurs divergences de points de vues sur la conduite des affaires nationales, notamment pour l’opposition et le pouvoir. Certes, il y a ceux qui profitent de leur passage sur les médias audiovisuels pour faire passer des messages politiques, mais ils n’oublient pas pour autant de prioriser les mesures d’urgence à prendre face à cette pandémie. La campagne de sensibilisation au niveau du Centre de commandement opérationnel est actuellement à pied d’œuvre. A cet effet, le professeur Vololotiana Hanta, doyenne de la faculté de médecine, a fait savoir qu’hier, jusqu’à aujourd’hui à midi, sur les 150 personnes testées, aucun nouveau cas n’a été enregistré. Ainsi, en 24h, le bilan de 19 cas confirmés reste stationnaire, ce qui est un bon signe, du moins pour le moment. Le pays est actuellement au stade 1, ce qui a entraîné les différentes dispositions prises par les dirigeants pour stopper, du moins à court terme, la propagation du coronavirus. Même si ces dispositions ne concernent que la région d’Analamanga et de Toamasina, les autres régions ne sont pas en reste. A cet effet, le Centre de commandement opérationnel a pris les dispositions qui s’imposent, notamment avec la mise en place de centres d’appels. Le 910 pour s’informer sur ce fléau et le 913 pour aviser les responsables en cas de symptômes ou pour dénoncer des cas suspects.

Dominique R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.