Face au Coronavirus : Maka Alphonse prône l’unité et le Fihavanana

Maka Alphonse prône l’unité et le Fihavanana.

A l’instar du Président de la République et d’autres personnalités politiques, le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) a également son mot à dire concernant les îles éparses. Selon le président du CFM, Maka Alphonse, ces îles doivent être restituées à Madagascar. « Nous devrions être au diapason concernant ces îles qui sont d’ailleurs une marque de notre souveraineté», a-t-il soutenu. A propos du Covid-19, Maka Alphonse prône l’unité et le Fihavanana qui sont si chers aux Malgaches. Et lui d’enchaîner qu’«il faudrait arrêter les calomnies. On devrait penser plutôt à respecter les consignes données sur le plan sanitaire». Il n’a pas non plus manqué de présenter ses condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’un prompt rétablissement aux malades.

Réconciliation nationale. Faut-il rappeler que le CFM est appelé à travailler sur la réconciliation nationale selon le concept : « Vérité, Justice, Pardon, Amnistie et Réconciliation » pour établir une atmosphère politique sereine, instaurant un environnement favorable à un fonctionnement apaisé des Institutions. Son rôle est également de contribuer à instaurer une atmosphère politique sereine pour garantir la non-répétition des situations conflictuelles pouvant porter atteinte à l’unité nationale, d’une part, et, d’autre part, un environnement favorable au respect de la Constitution, de l’Etat de droit, des droits de l’homme et de l’approche genre.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. ANTSOY daholo ny hery velona rehetra samy hiara-hanentana ny vahoaka hakàna ny tanintsika e. Antsoy Ravalo; Ratsiraka; Rajao; Zafy; Zafimahova FFKM sns… mila miray hina isika …

  2. tsy misy ilana ano maka alphonse a , ra hendry nareo mpampihavana reo aza mandray karama fa mba jereo ny madinika , aza faly be resaka amin ny aino amanjery fa manomeza ohatra manmpy ny sahirana

  3. aussi bien pour les îles eparses que le fihavanana,que les vingts mots soient respectés et exécutés pour ne pas être de vains mots et vingt maux ,à savoir: îles éparses doivent être restituées à madagascar;arrêter les calomnies;respecter plan sanitaire;reconciliation nationale;vérité,justice,pardon,amnistie,reconciliation-acta non verba et sans discrimination. L’anp vote une loi d’appartenance des îles éparses à mada;des banderolles aux entrées des bureaux administratifs et privés puis aux places publiques;armée en alerte,(aza manao tompony mangataka ny atiny sy mangetaheta ambony lakana)-plan sanitaire corona:généraliser les aides

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.