Covid-19 : La classe aisée et la classe moyenne également victimes

Toutes les classes sociales n’échappent pas au Covid-19.

Comme on le sait, le Covid-19 ne fait pas de distinction dans sa propagation, que ce soit pour les enfants, les jeunes, les vieux, la classe aisée, la classe moyenne et les défavorisés. Il touche également les pays développés et les pays les moins avancés. Bref, tout le monde se trouve dans la même galère. Une situation qui a des impacts néfastes sur l’économie. Si on ne va parler que de la classe moyenne, sa situation s’est empirée avec cette pandémie qui frappe la planète entière. En effet, pour ne parler que du cas de Madagascar, la situation de cette classe moyenne s’est vue détériorée bien avant la propagation de cette maladie contagieuse. Pourtant, elle a sa place au sein de la société. Elle est entre autres, comme étant artisans, commerçants, agriculteurs, techniciens ou représentants de commerce. Au vu de son statut, comme on l’a cité auparavant, elle constitue ainsi une part non négligeable de la société. La classe aisée n’y échappe pas également.

Niveau de vie. Toutefois, selon l’Organisation de Coopération de et Développement Économique (OCDE), la classe moyenne est représentée par les personnes ayant un revenu compris entre 75% et 200% du revenu médian (c’est-à-dire le revenu qui divise la population en deux parts égales). De son côté pour wikipédia, la classe moyenne est un concept de classe sociale basé principalement sur le niveau de vie. Ce groupe se situe « au-dessus » des classes pauvres (ou classe ouvrière) et « en dessous » des classes aisées (on parle aussi de classe supérieure ou élite). La question de sa définition exacte reste délicate et explique que l’on parle aussi des « classes moyennes » au pluriel avec une classe moyenne inférieure et une classe moyenne supérieure. Notons que les critères habituels de définition étant le niveau de vie, autrement dit les revenus et le patrimoine.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. @randrarol

    La classe moyenne a été rayée de la carte depuis les conneries de la détaxation par Ravalomanana en 2007 . Rajao n’a fait qu’empirer la situation par la mauvaise gouvernance .Bizarre que les zanak’i dada ont déliré pendant les présidentielles que la classe moyenne était avec eux . Avec cette crise sanitaire la paupérisation de la population va s’aggraver !

  2. la classe moyenne avec ce confinement est devenue classe défavorisée mais méconnue du plan urgent social actuel. Sa situation serait pire que la classe défavorisée si les gouvernants ne revisent pas sa définition compte tenu d’un état d’urgence voilà plus de 2 mois. Il y a risque de divisions et misentente.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.