« Faire taire les armes » : Madagascar en bon élève  

« Faire taire les armes : créer les conditions propices pour le développement de l’Afrique » est le thème principal de la célébration de la journée de l’Afrique pour cette année. Dans cette perspective, Madagascar se montre en bon élève devant les autres pays africains. « Dans le cadre de la mise en œuvre des actions inscrites dans la feuille de route de l’Union africaine visant à faire taire les armes en Afrique, le Gouvernement malgache a procédé à la ratification de la Charte africaine de la démocratie et de la gouvernance, le 23 février 2017. Il a aussi entrepris la réforme du secteur de sécurité en se dotant d’un plan stratégique pour la période 2017-2021, et pris part à la célébration du « Mois de l’amnistie africaine pour la remise et la collecte des armes illégalement détenues » a évoqué Liva Tehindrazanarivelo, ministre des affaires étrangères, lors de son discours prononcé à l’occasion de cette célébration.

Résultats tangibles. Par ailleurs, les efforts déployés par Madagascar en matière de promotion de la non-prolifération des armes, selon ce dernier, ont obtenu des « résultats tangibles ». En effet, dans le cadre du « mois de l’amnistie africaine pour la remise et la collecte des armes illégalement détenues » quatre cent vingt-et-une armes ont été présentées au niveau des bureaux de défense des districts. Lors de la journée de célébration officielle, qui eut lieu le 16 octobre 2018 sur le parvis de l’Hôtel de ville de la commune urbaine d’Antananarivo, neuf cent quarante-trois armes de toutes catégories confondues ont été détruites et broyées, a soutenu le chef de la diplomatie malgache. La collecte des armes se poursuit au-delà de ces évènements et des actions effectuées dans certains districts de la région Haute Matsiatra et de la région Atsimo Andrefana ont permis la reddition de quelques 300 armes par mois, poursuit-il.

Coopération. L’Afrique célèbre le 25 mai de chaque année la date de la création de l’organisation de l’unité africaine, devenue union africaine en 2002. Madagascar n’a pas manqué à cette célébration en étant parmi les 32 premiers pays fondateurs de l’organisation. Depuis, le pays a entretenu une relation privilégiée avec ses « frères » africains. De la coopération en matière de développement, en passant par les partenariats dans le domaine militaire et stratégique, jusqu’aux échanges en matière de promotion de la paix et de la sécurité, Madagascar fait partie intégrante de cette Afrique qui compte actuellement prendre en main son destin économique avec la création de la zone de libre échange continentale.  Ces dernières semaines, la coopération est beaucoup portée sur le plan sanitaire dans un contexte de pandémie qui sévit la planète entière. Plusieurs pays africains ont manifesté leurs intérêts pour la tisane améliorée Covid-Organics développée par l’Institut malgache de recherche appliquée comme remède au coronavirus.

Recueillis par Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. REHEFA TSY TE HAMPIASA FITAOVAMPIADIANA DIA ATAOVY NGEZABE NY SOFINA sy ny MASO hahafahana MIFAMPIRESAKA sy MIFAMPIHAINO…

  2. Le comble,e.macron a encore sous-estimé et/ou provoqué l’AFRIQUE en affirmant à l’occasion de cette célebration que les leaders d’afrique doivent fermer leur bouche. Avis aux dirigeants et parlementaires africains. Unissez-vous, à moins que,selon les dires de quelques sur facebook, il y a qui sont à sa solde,raison pour laquelle macron ne mesure pas ses mots et maux

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.