Soutien des Nations Unies : Déploiement des tests au niveau de toutes les régions

Charlotte Faty Ndiaye et Liva Tehindrazanarivelo

Des tests pourraient d’ici peu être disponibles au niveau de toutes les régions avec le soutien des Nations Unies. Charlotte Faty Ndiaye l’a annoncé hier au ministre des Affaires étrangères. 

« Nous allons continuer à appuyer le pays de manière à ce que la réponse soit plus décentralisée et pour qu’on puisse prochainement, au niveau de toutes les régions, faire des tests et obtenir les résultats sur place », a annoncé Charlotte Faty Ndiaye lors de sa rencontre, hier, avec le ministre des Affaires étrangères, Liva Tehindrazanarivelo. L’annonce est faite dans un contexte de crise sanitaire où l’Etat décide de déconfiner le pays après trois mois d’isolement. Toutefois, la lutte ne doit pas connaître un repli. Le coordonnateur résident par intérim du système des nations unies, qui reconnaît « les efforts des autorités malagasy qui sont faits dans les domaines de la prévention, mais également dans le domaine de la prise en charge », a affirmé ainsi la disponibilité des organismes onusiens à accompagner le pays dans la lutte contre la propagation du coronavirus.

Capacité. En effet, avec le soutien des Nations Unies, les tests de dépistage de la pandémie seront alors déployés aussi bien dans les régions déjà touchées par le virus que dans celles qui sont encore épargnées. La capacité de test devrait alors augmenter dans le pays. Par ailleurs, selon la dépêche du ministère des Affaires étrangères, les Nations Unies ont également exprimé leur volonté d’accompagner le pays dans ses approches de développement ,et l’entretien d’hier a évoqué la mise en place d’un corridor humanitaire.

Coopération. Liva, Tehindrazanarivelo a aussi reçu, hier, l’ambassadeur du Japon, Higuchi Yoshihiro. L’entretien a permis aux deux personnalités de faire un tour d’horizon de la coopération bilatérale, ainsi que la relance de plusieurs projets en suspens depuis le début du confinement. En effet, la coopération entre Madagascar et le Japon englobe plusieurs domaines, entre autres, l’agriculture, l’infrastructure, le commerce, l’éducation, la santé ou encore la culture.

Recueillis par Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Efa tsara izany initiative izany,ary isaorana.Efa ela nambarako teto fa io teste io no ilaina ampitomboina satria raha mbola tsy feno 25% isany mponina no vita teste dia mbola tsy ampy andrefesana isany olona marary ao aminy Firenena iray.
    Teste rapide,résultat 15 minutes efa misy izao fa tsy miandry ela izany ka izay olona atao teste dia miandry eo dia mahazo valiny avy hatrany fa tsy mila firy andro ka avela mody any antrano aloha lay olona avy eo antsoina indray avy eo dia mihitatra ihany fiparitahany aretina.
    Tsy mandany an’izany $20 arakany nambarany Institut Pasteur ao Madagascar akory lany aminy olona iray.

  2. Comme d’habitude coopération signifie aide de l’autre part pourtant on continue à l’appeler coopération !!

  3. outre ces test, il est aussi INDISPENSABLE et URGENT de mettre en place dans la ville de TOAMASINA un dispositif laboratoire PERMANENT pour l’analyse LOCALE des tests et informations RAPIDE des concernés des RESULTATS des tests.

  4. · Edit

    On remercie vivement vos initiatives,
    .
    Je ne suis pas médecin ou spécialiste, mais j’ai vu qu’il y a une solution qui peut vraiment s’adapter pour Madagascar, j’en parle comme cela mais je suis sûr que vous le connaissez déjà:
    .
    Ce test a été développé par le CNRS et le CHU de Montpellier. UNE PREMIERE MONDIALE.
    Un test salivaire du covid-19 : résultat immédiat et sur place, ……
    .
    Nom de code : easycov
    .
    Son commercialisation à commencé cette semaine et il s’exporte déjà dans le monde entier.

    extrait du texte sur le site : lejournal . cnrs . fr :
    .
    Fini les écouvillons enfoncés dans les fosses nasales, les robots qui tournent pendant des heures dans les laboratoires d’analyses médicales et les litres de réactifs engloutis. Depuis ce lundi 15 juin, un test révolutionnaire permet de diagnostiquer sur le terrain et (presque) instantanément les patients atteints du Covid-19 : baptisé EasyCov, ce test portable demande quelques gouttes de salive, un tube à essai, et moins d’une heure de chauffe à 65 °C pour livrer son résultat… Il a été développé au sein du laboratoire Sys2Diag, un laboratoire qui associe des chercheurs CNRS et des chercheurs des entreprises Alcediag et SkillCell (groupe Alcen), sous la houlette du biologiste Franck Molina. De quoi accélérer et massifier encore la stratégie de tests préconisée par l’OMS depuis le début de la pandémie
    .
    Beaucoup d’information sur internet : taper sur le moteur recherche google : easycov
    .
    Actuellement, j’envisage d’envoyer quelques unités pour des écoles et église à Madagascar.
    Je ne suis pas actionnaire dans ce labo, mais un simple patriote Malagasy,.
    .
    .
    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.