Lutte contre le Coronavirus : Les Forces de l’ordre, acteurs déterminants

Plusieurs chauffeurs et receveurs de “taxis-be” ont été placés en garde à vue hier.

Il faut reconnaître en effet que dans la capitale, la tendance au « gaboraraka » et au non-respect des mesures commence à gagner du terrain.

60 nouveaux cas de Coronavirus ont été annoncés hier par le Professeur Vololotiana Hanta Marie Danielle. 49 d’entre eux sont localisés à Antananarivo et 11 à Moramanga. Désormais, c’est la capitale qui est considérée comme le nouveau foyer de cette pandémie. D’où la décision du régime de renforcer l’application des mesures à Antananarivo. Depuis hier, les Forces de l’ordre lancent une véritable opération coup de poing contre le non-respect des gestes-barrière et le refus de port de masque. Fini donc le temps de la sensibilisation et de l’éducation. Face à l’augmentation incessante du nombre des cas-contact, les Forces de l’ordre décident d’appliquer les sanctions. Une centaine d’individus, généralement des chauffeurs et receveurs de “taxis-be”, ont été placés en garde à vue et plusieurs véhicules mis en fourrière pour non-respect des gestes-barrière et du nombre indiqué de voyageurs pour les transports en commun, défaut de gel désinfectant, passagers démunis de masque, transport clandestin, refus d’obtempérer et violation des mesures sanitaires durant la journée d’hier. Les Tananariviens ont salué cette initiative des gendarmes et des policiers.

Déploiement massif. En effet, bon nombre d’observateurs affirment que la prise de responsabilité des Forces de l’ordre sera la clé de la réussite dans ce combat contre le Covid-19. Mis à part les agents de santé, les militaires, gendarmes et policiers sont aussi des acteurs déterminants car les Malgaches ont toujours eu tendance à ignorer les consignes et à passer outre la discipline. Faut-il rappeler qu’au début de cette lutte, c’est par le respect strict de la discipline que la région Haute Matsiatra a réussi à s’en sortir rapidement. Le déploiement massif d’éléments des Forces de l’ordre dans tous les quartiers était aussi déterminant pour Toamasina et la région Atsinanana. Malgré les critiques et les contestations émanant de la population locale, qui ont même généré des affrontements et des manifestations de rue au début de l’opération, la Ville du Grand Port est désormais en bonne voie pour réussir son combat, grâce à cette initiative. Et ce, contrairement à Antananarivo où le nombre des cas-contact augmente chaque jour, depuis quelques semaines.

« Gaboraraka ». Il faut reconnaître en effet que dans la capitale, la tendance au « gaboraraka » et au non-respect des mesures commence à gagner du terrain. Plusieurs quartiers sont désormais touchés par le Covid-19. On a aussi constaté que les Forces de l’ordre étaient absentes sur le terrain pendant une certaine période. Aucun contrôle n’a été effectué dans les quartiers et les ruelles. Plusieurs bars ont ouvert leurs portes jusqu’à tard dans la nuit. En outre, les tendances au laisser-aller ont occupé les marchés, mais aussi le secteur du transport en commun. La prise de responsabilité des Forces de l’ordre est donc déterminante pour que la Région Analamanga puisse réussir son combat contre le Coronavirus. Reste à savoir si la présence sur le terrain constatée depuis hier et l’application des mesures de sanction vont se poursuivre pendant cette nouvelle quinzaine de l’Etat d’urgence sanitaire.

« Autodéfense ». De leur côté, les Tananariviens devraient aussi être conscients des risques élevés de contamination au Covid-19. Si l’on se réfère à la déclaration, dimanche dernier, du Premier ministre Ntsay Christian, le régime a choisi de favoriser la politique de « l’auto-évaluation » et « l’autodéfense ». Chacun doit être responsable de sa propre santé, ainsi que celle de sa famille. Il est vrai d’ailleurs que mettre un masque de protection sur son visage et respecter les gestes-barrière ne relèvent pas de la responsabilité des autorités étatiques. A l’allure où vont les choses, les infrastructures sanitaires et le personnel de santé à Tana ne vont plus être suffisants pour prendre en charge les personnes atteintes du Coronavirus. Bon nombre d’observateurs estiment que pour combattre cette pandémie, le renforcement des sanctions est primordial.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Moa ve raha tsy namahandainga ny vahoaka Malagasy ny filoha hajaina Andry RAJOELINA amin’ity resaka CVO ?
    Moa ve raha nandray ny fepetra tokony noraisina tany amboalohany , tamin’ny nahatongavan’ireo olona nitondra ny valan’aretina voalohany ireo teto amin’ny firenena ny fitondrana ?
    Moa ve raha tsy nandainga ny filoha hajaina amin’ny filazana fa voafehy ny valan’aretina ?
    Moa ve tokony hisy izao fahavoazana rehetra izao ?

    Fa ngaha tsy misoroka sy mitsabo indray ity CVO izay nireharehan’ny filoha hajaina Andry RAJOELINA maneran-tany ? Koa inona no ilana izao fepetra rehetra izao ?

    Tsy ny filoha hajaina ve izany no tokony hampidirina violon voalohany satria izy dia nampanantena ny vahoaka fa manana ny vahaolana  » CVO  » ary manarak’izany dia nolazainy koa fa voafehy ny valan’aretina !!!!!!
    Fidiny ho an’ireo vahoaka ve ny mitady ny hohanina androany, sakafo androany izay mbola ilaina trosaina ? ny rampitso tsy fantatra akory !

    Ireo taxi-be , mba fitadiavana koa ny azy ireo na ho an’ny tompony na ho an’ireo mpiasa, dia giazana 15 andro ny fiara ary ireo mpamily sy mpanampy ampidirina violon 2 andro .

    Dia very asa mandritra ny 15 andro izany ireo mpamily sy mpanampy miampy ireo figadrana 2 andro !!!
    dia inona ny ho entimitaha ireo fianakaviany SA TSY OLOMBELONA IREO VADY AMAN-JANAKA KOA TSY MANINONA NY FITONDRANA NA DIA TSY MISAKAFO MANDRITRA NY 15 ANDRO AZA

    Na ny alikan’ireo mpitondra fitondrana aza re tompoko omen’ireo sakafo fa tsy avelany ho mosarena mandritra ny 15 andro ( Anjaran’ny tsirairay ny miheritreritra : ny alikan’dry zareo izany misy hasiny kokoa nohon’ny ain’ny vahoaka ! )

    MBA MISAINA VE IREO AO AMIN’NY AMBARATONGA NY FITONDRANA REHETRA ( voalohany ny filoham-pirenena izay nampana-tena ny vahoaka Malagasy sy izao tontonlo izao fa manana ny fanafody isika sady MISOROKA no MANASITRANA !!!!!!
    FA RAHA TSY NILAZA NY FILOHA HAJAINA ANDRY RAJOELINA HOE MANANA FANAFODY isika tsy adala akory ny vahoaka ny tsy handray ny fepetra tokony ho raisina !!!!

  2. Mitady fahavalo ny polisy sy ireo zandary ireo.
    Mbola ho tratran’ny valala be mifoha any aoriana any.
    Mbola tsy afaka ao an-tsain’ny maro ny tenin-dramatoa Fanirisoa Herinaivo momba ny mpitandro ny filaminana : Hozoniko mihitsy …..

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.