Serge Zafimahova : « Désorganisation de l’Etat dans la gestion de la Covid-19 »

A l’instar des politiciens, Serge Zafimahova a également son mot à dire sur la gestion de la Covid-19. Il estime ainsi que si l’équipe du Centre de Commandement Opérationnel (CCO) actuel dirigée par le ministre de l’Intérieur n’est pas performante, il suffit d’abroger les membres et de nommer une nouvelle équipe au lieu de multiplier les structures.  Et d’enchaîner qu’«il est plus judicieux de donner le leadership, pour lutter contre une pandémie sanitaire, aux professionnels médicaux et non à des politiques non professionnels en matière médicale au sein du Gouvernement. Au début du confinement, le ministre de la Santé a dit vouloir mettre en place un Conseil Scientifique de professionnels médicaux mais qui n’a jamais vu réellement le jour ». A lui de souligner que le ministère de la Santé a une grande expérience en matière de gestion d’épidémie (Choléra, peste, dengue, etc.) qui passe par les régions (Direction Régionale de Santé), les districts (Service de Santé de District et Centre Hospitalier de District), les communes (Centre de Santé de base) et les communautés de base (Agents Communautaires). Les militaires aussi sont structurés à l’échelle nationale au niveau médical. La pratique actuelle démobilise les professionnels médicaux civils et militaires qui sont en première ligne au niveau de cette maladie contagieuse avec les risques sanitaires. Bref, il déplore « la désorganisation de l’Etat dans la gestion de la Covid-19 ».

Sans cadre légal. Par ailleurs, il a tenu également à faire remarquer que « le Centre de Commandement Opérationnel (CCO) opère sans cadre légal et l’on rajoute une nouvelle structure de facto. Comment gère-t-on l’argent public dans le cadre de la présente crise sanitaire avec une aide extérieure composée de dettes et de dons de plus de 600 millions de dollars soit plus de 2 300 milliards ariary ? L’adoption d’un décret portant organisation et fonctionnement définissant la mission de chaque département sectoriel (Santé, social, économie, maintien de l’ordre, enseignement, etc.) est urgente ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ary hay ve izany i ra8 ihany ilay nandefa $193.000.000 tany @ paradis fiscal e!
    Selon Mahery Lanto Manandafy (un Osy haut grade) :
    Lasa resa-be ilay aide au developpement 193 millons de dollars nankany amin’ny paradis fiscaux navoakan’ny Banque Mondiale. Marina io.
    Fa rehefa nojerevako ilay rapport 1990 – 2010 ilay izy fa tsy 2020.
    Ity ny lien ahazahoana azy somary gidra ihany ilay mitady doc ao
    https://documents.worldbank.org/en/publication/documents-reports/documentlist?docty_exact=Policy+Research+Working+Paper&qterm=9150

  2. Tsy mila professionnels de santé izany ny lutte contre COVID, LALATIANA sy DJ ary ity Ministre ny intérieur , micharme be rehefa miresaka ity, ireo no tena mahavita azy, voafehy tsara ary milamina ery ny Malagasy, aza mitaky mangarahara izany fa tsy misy mangalatra izany eo, ny fanafody moa misy, ny tsy ampy sakafo omena izay sahaza, kaly mora, inona ihany no tadiavinareo tompoklah sy tompokvav,

  3. Quel crédit accorder aux critiques acerbes d’un guignol qui mange à tous les ratelier ? Le CCO est perfectible mais n’oublions pas que nous sommes en état d’urgence sanitaire . Concernant l’attribution à des techniciens de la santé la stratégie de gestion sanitaire il faudrait déjà qu’ils manifestent une solidarité sans faille pour dénoncer ce CVO sans réelle preuve scientifique de son efficacité et surtout de se dresser contre ces limogeages de praticiens qui ont su conserver la conscience professionnelle et le serment d’hyppocrate .

  4. Inona moa no zava-bitan’i Serge Zafimahova t@ izy teo @ fitondrana ?

  5. Il suffit de….Il faut…
    Tous ceux qui parlent bien là ou ailleurs ont été en leur temps en place, et en très bonne place!
    Et on n’ a PAS VU de très très bons fonctionnements de ce qu’on confiait en leurs charges, NI MÊME LES MOINDRES RÉSULTATS PALPABLES, au contraire ; et qu’ils se rappellent EUX MÊMES – en toute honnêteté (intellectuelle !?) – ce qu’ils ont fait, ou encore ce qu’ils n’ont PAS FAIT , c’est tout.
    Car comme disent les Français (qu’on aime ou qu’on aime pas, c’est selon les jours…), la CRITIQUE EST FACILE, mais l’ ART EST DIFFICILE.

  6. Comprendre que la Lutte contre le virus est de la compétence des professionnels de la santé et non de ministères non compétents dans la matière et une évidence.
    Trop d’arrières pensées (toxiques) politiques dans la gestion de cette crise……..
    Comme déjà répété …Y a t il un ministre de la santé dans l’avion ?????

  7. · Edit

    Tena marina voalazany namana Zafimahova Serge,ohatrany tsy misy Ministre ny Fahasalamana ao Madagascar,inona izay hainy MInistre Atitany momba resaka fahasalamana ? lasa resaka politique loatra sy fitiavam-bola aminy akamakama lay raha dia tsy mandeha aminy tokony izy lay fitantanana . Nahilika Ministre Fahasalamana Ahmad satria tsy akama ankaiky sao hanontsana teti-dratsy aminy fitantanana lay vola fanampiana hiadiana aminy COVID-19.
    Telo ihany fomba afahana miady amin’io aretina io ry Mpitobdra :
    1_ Ampitomboina io teste io ary teste rapide fa tsy miandry ela be ny resultat.
    2- Izay hita fa positif dia tsy avela hifangaro aminy olona intsony fa atokana,noho izany dia atsaraina sy ampitomboina toerana hitsaboina sy hanokana-monina ireo marary.
    3- Famafazana desinfectant tena mamono virus fa tsy ireo zay milaza fa misy fanafody mamono virus vita aminy eaux de javelle mifangaro aminy alcool dia ampiasaina.

    MIRARY FAHASALAMANA hoany zay marary ary mampionona izay mana-manjo

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.