Restructuration de l’armée : Le partenariat sur le maritime intéresse les Japonais

Le général de division, Jean-Claude Rabenaivoarivelo, Chef de l’état-major des armées, discutant avec l’ambassadeur japonais.

L’armée est lancée dans sa restructuration. Les hauts responsables qui viennent d’être nommés aux commandes des États-majors sont à l’œuvre pour faire rouler la machine de la grande muette au rythme de la réforme déjà enclenchée. La question de partenariat y trouve son compte et le Chef de l’état-major des armées, le général de division, Jean-Claude Rabenaivoarivelo, ne s’attarde pas à aborder ce sujet lors de son entrevue avec l’ambassadeur du Japon, Yoshihiro Higuchi, qui lui a rendu visite le 29 juillet dernier. Selon les informations fournies par l’ambassade japonaise, « les deux personnalités se sont mis d’accord pour chercher à concrétiser la coopération nippo-malgache dans le domaine de la sécurité, en particulier la sécurité maritime ».

Connectivité régionale. L’occasion a été, d’ailleurs, saisie par le diplomate japonais d’exposer à ce haut responsable militaire, une grande ligne de la politique de défense japonaise suivant le concept « Océan Indo Pacifique libre et ouvert ».  Cette politique nippone « vise à développer une région indo pacifique libre et ouverte en tant que bien commun international et à améliorer la connectivité régionale, en assurant l’ordre maritime international afin d’amener la stabilité et la prospérité pour tous les pays dans l’ensemble de la région ». Dans ce contexte, l’importance de la sécurité maritime est soulignée comme un thème majeur partagé par le Japon et Madagascar, tous les deux pays insulaires.

Nouveau concept. Le chef d’état-major de l’armée, quant à lui, a abordé la « réforme structurelle » au niveau de l’armée malgache pour donner une posture opérationnelle plus dynamique et « pour stabiliser la sécurité du pays en s’adaptant aux risques et menaces tels que les catastrophes naturelles et la pandémie ». Et depuis quelques mois, le commandement a mis en place un « task force » qui se chargera, note-t-on, de la mise en œuvre de cette restructuration afin de parvenir aux changements escomptés. En tout cas, de nouveaux concepts, introduits par la réforme, sont déjà mis à l’épreuve durant cette crise sanitaire. Il s’agit, entre autre, des activités de l’armée nationale concernant la lutte contre le Covid-19 s’inscrivent dans le contexte de l’action civilo-militaire, nouveau concept qui permet le rapprochement entre l’armée et la population. Dans ce cadre, en collaboration avec les autres instances étatiques concernées, l’armée contribue à la mise en exécution les mesures sanitaire et sécuritaire afin de riposter cette pandémie ainsi que se prépare pour gérer une éventuelle crise sociale.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Avec 60 ans de retard , l’Armee malgache porte enfin un interet particulier a notre insularite Le Plan de Developpement national aurait du commencer le jour de la retrocession de notre Independance par la mise en place prioritaire des industries maritimes en cooperation avec des pays partenaires fiables et experimentes entre autres le Japon Faire de Madagascar ,UNE PUISSANCE MARITIME est une proposition de longue date du Parti Federaliste de Madagascar La securite de nos 5000km de cote par l’Armee est importante mais insuffisante dans une optique globale necessitant la synergie de tous les acteurs La SECREN ou ce qui reste est une goute d’eau dans la mer au regard de la vision et du programme faisant de la mer un des piliers de la prosperite nationale

  2. A Madagascar, la protection de notre zone maritime laisse à désirer. Il y a d’une part la protection contre l’invasion extérieure par voie maritime ou l’entrée illégale et clandestine mais il y a aussi d’autre part, le pillage de nos ressources marines. Que les militaires s’associent avec le Ministère des ressources halieutiques pour protéger nos ressources marines qui fait l’objet de pillage et de vols perpétrés par de grandes compagnies étrangères ou locales

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.