« Vatsy Tsinjo » : Descentes des ministres dans les quartiers

La distanciation sociale est respectée pour la distribution des aides sociales mais dans la plupart des cas, elle n’est pas respectée. (Photo d’archives)

La répartition et la distribution des aides sociales ont engendré des mécontentements ces derniers temps. A tel point que le Président de la République a fait des descentes sur place pour constater de visu la réalité. Les membres du gouvernement se sont également impliqués par la suite.   

Pour endiguer la propagation du Coronavirus, le pouvoir central a pris des dispositions notamment en procédant à des aides sociales. Ainsi, le ministre des Affaires Etrangères, Liva Djacoba Tehindrazanarivelo, a procédé samedi dernier à une descente dans 10 quartiers de la capitale. Il a débuté à Ampefiloha pour se rendre par la suite aux 67 Ha. Il s’agit notamment du recensement de la population et qu’après l’on va décider qui aura droit ou non au « Vatsy tsinjo ».  Notons que le jour précédent, la ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène Voahary Rakotovelomanantsoa et la ministre de la Communication et de la Culture Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy ont fait des descentes, hier, dans certains quartiers de la capitale et de la périphérie. Elles sont venues notamment pour constater de visu la concrétisation du « Vatsy Tsinjo ».

Recensement. Selon la ministre de l’Eau, on a réuni le chef de district, les délégués au maire et les chefs Fokontany du IVe arrondissement. Cette  réunion rentre notamment dans le cadre de l’amélioration de la liste au niveau des Fokontany, plus précisément l’on va procéder à un recensement de la population. A elle de déplorer que des gens arrivent à confectionner des carnets-pokontany qui évidemment ne sont pas authentiques. De son côté, la ministre de la Communication et de la Culture s’est rendue dans la commune de Tanjombato. Elle a tenu à souligner que les critères de sélection de ceux qui doivent bénéficier des aides sociales notamment de « Vatsy Tsinjo » doivent être bien menés. Force est de constater que bon nombre de gens se plaignent de la désorganisation dans la manière de distribuer ces aides sociales. A tel point qu’à un certain moment, il y avait eu des manifestations revendiquant plus de transparence quant à la gestion de ces aides sociales.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Dommage que le ridicule ne tue pas…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.