Rapatriement des Malagasy : Les plus vulnérables sont prioritaires

Les personnes présélectionnées pour faire partie de la première vague de rapatriement sont directement contactées, par l’ambassade à Paris, via mail.

L’Etat va organiser un vol spécial par semaine pour rapatrier les malagasy bloqués à l’extérieur. La première vague quittera l’Europe la semaine prochaine.

Les représentations diplomatiques recevront les signalements des malagasy, mais Antananarivo s’occupera du bouclage de la liste des passagers prioritaires dans les vols spéciaux qui seront organisés par l’Etat pour les rapatrier à partir du 15 août prochain. Les noms seront décidés au niveau du ministère des Affaires étrangères. « L’identité des personnes qui rentreront en premier, sera déterminée par le département central du ministère des Affaires étrangères », a précisé un communiqué du ce ministère, hier. La liste définitive sortira alors du ministère à Anosy sur « la base de ce critère de vulnérabilité », indique-t-on. Concernant par exemple, le cas des malagasy bloqués en France, ils sont des missionnaires, stagiaires, fonctionnaires, personnes en évacuation sanitaire, touristes, étudiants présentant des preuves de vulnérabilité extrême, qui se sont manifestés auprès de l’ambassade à Paris pour souhaiter retourner au pays, lit-on sur leur page facebook.

Mars. Les signalements auprès des ambassades se sont déjà opérés depuis le mois de mars dernier. « J’ai déjà envoyé des mails auprès de l’ambassade de Madagascar à Paris, depuis le mois de juin, pour manifester mon souhait de rentrer au pays », nous a confié une malagasy bloquée dans le sud de la France. Depuis la crise sanitaire qui a provoqué la fermeture des frontières, les représentations diplomatiques du pays, particulièrement celles qui sont en Europe, ont été débordées par les messages de signalements. La situation est telle que l’ambassade à Paris a sorti sur les réseaux sociaux, un avis rappelant les malagasy à « ne pas renvoyer de multiples mails (ni nous téléphoner d’ailleurs) qui ne fera que congestionner davantage les boîtes e-mails et par la même occasion, retarde le traitement des mails ».

Contre-test. Même si la situation de l’épidémie en Europe est déjà stabilisée, les malagasy qui vont rentrer devront toujours se soumettre à des contrôles sanitaires spécifiques. Selon le ministère des Affaires étrangères, les passagers à bord de ces vols spéciaux d’Air Madagascar devront présenter avant leur embarquement, un résultat de test PCR négatif qui est réalisé 72h avant. Une fois à Ivato, ils subiront un contre-test à leur arrivée et seront mis systématiquement en quarantaine « pendant 4 jours au maximum ».

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Merci beaucoup Mr Titou de m’avoir répondu concernant mon billet d’avion AIR MAD non utilisé cause COVID . MERCI .

  2. Deux solutions. La première est votre vol non réalisé est valable jusqu’à fin 2020 avec une possibilité de demander à votre agence de le placer en open. La seconde est de demander à cette même agence de transformer prix payé en avoir valable jusqu’à fin 2021. Quand au remboursement, à mon avis, il ne pourrait l’être qu’au terme de l’avoir c’est à dire fin 2021 si vous ne l’avez pas utilisé pour un vol d’ici là. En principe….

  3. Pouvez-vous m’aider svp ? Deux fois ,j’avais demandé à AIR MAD le remboursement de mon billet d’avion Marseille/ Antananarivo A/R ,départ le 25 Mars dernier mais vol annulé cause COVID . Aucune réponse à mon mail ,alors que j’avais toujours choisi AIR MAD depuis 30 ans . Que dois-je faire ? Merci de votre aide .

  4. Encore et toujours le Centralisme dequalifiant et etouffant ,les representations a l’exterieur ne sont elles pas capables d’etablir les listes des malagasy desireux de rentrer au Pays? Ou alors il y a presomption de corruption ?

  5. Rien puisque c’est dorénavant la CNAPS majoritaire au conseil d’administration et donc actionnaire principal d’Air Mada. Est-ce elle qui finance ? Pourtant n’est-il pas demandé aux cotisants en chômage technique de solliciter un prêt ? Du social au commercial et maintenant au bancaire, qu’elle étrangeté ?

  6. combien l’état malgache débourse-t-il pourrapatrier un malgache de l’extérieur,comme il a fait à ces femmes malgaches ménagères bonnes à tout faire tsy mahay maka lesona? Et combien l’état malgache paie pour chaque famille(et non chaque personne) que ce soit dans vatsy loharano,tsinjo,fameno?

  7. Un test obligatoire avant le départ, un second à l’arrivée puis une quarantaine de 4 jours !!! Et bien… Pour prioriser les personnes dites vulnérables ? Seront-elles plus en sécurité ici qu’ailleurs ? Et de surcroît qui doivent repayer à Air Mad des billets déjà payés il y a plusieurs mois ? Ah oui. Il y a le commercial et le rapatriement. Mais un avoir est un dû. Libre au détenteur de l’utiliser comme il le veut et non comme veut l’imposer son débiteur. Car ce dernier, remboursera t-il ???

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.