Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation : Changement à la tête de 7 districts

Sept nouveaux chefs de district viennent d’être nommés lors du conseil des ministres de mercredi dernier. Ils sont attendus pour apporter une bouffée d’air frais dans ces circonscriptions.

De nouveaux noms viennent de prendre les commandes de 7 districts après avoir été adoubés par le conseil des ministres de mercredi dernier. Il s’agit notamment de Rojo Razafindralambo qui devient chef du district d’Arivonimamo, Félicien Randriantsoa pour Vangaindrano, Dorcile Razafitsimihanta dans le district d’Ampanihy Ouest, Bruno Ibramidjee à Manja, Xavier Naina à Beloha, Henri Robert Rakotovao à Iakora et Louis Stella Rasolofo dans le district de Mampikony. Ces administrateurs civils de carrière, issus des bancs de l’école nationale de l’administration, ont été déployés pour renforcer le dispositif gouvernemental afin de mettre en œuvre la politique générale de l’Etat au niveau territorial, dont le district est un pivot important.

Digitalisation. Aussi, malgré la crise due au Coronavirus qui sévit au pays, l’Etat central promet de réformer l’administration et compte sur les compétences de ces nouvelles têtes pour donner un nouveau souffle aux districts, et animer la cadence des réformes dans ces circonscriptions. On cite par exemple le projet de digitalisation des registres et livrets de fokontany qui est un chantier énorme et attend le leadership de ces nouvelles recrues. Surtout, face aux réalités dans les fokontany de ces districts et l’obsolescence des outils de gestion qui y sont utilisés, les tâches ne seront pas faciles pour ces nouveaux chefs de district pour réaliser le projet de modernisation impulsé par le gouvernement. Par ailleurs, ils devraient faire face à l’épidémie et devrait lutter contre sa propagation dans les districts. L’objectif « zéro décès » annoncé à Tuléar par le président de la République, lors de sa descente dans la région Atsimo Andrefana, nécessite leur doigtée.

CCO. Dans le cadre de cette lutte contre la propagation du Coronavirus, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a déjà été en première ligne depuis le début de la crise. A la tête du Centre de Commandement Opérationnel Covid-19, Tianarivelo Razafimahefa a été au front depuis le mois de mars pour diriger une escouade de représentants de l’Etat, notamment les préfets et les chefs de district, et de dirigeants de collectivités territoriales.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.