Dialogue politique UE – Madagascar : Discussions autour de la gestion du COVID-19, lutte contre la corruption, Droits de l’Homme et liberté d’expression

 » Le huitième dialogue politique entre Madagascar et l’Union Européenne reflète la solidité d’un partenariat mature, engagé et loyal, particulièrement important dans le contexte de la pandémie.

L’Union Européenne a renouvelé son soutien et son assistance à la démocratie et au développement socio-économique de Madagascar et de sa population « . C’est ce qu’affirme le communiqué conjoint relatif à la rencontre entre l’Union Européenne et le Gouvernement Malagasy qui s’est déroulée vendredi dernier au Palais d’Etat d’Iavoloha. Une occasion pour les deux parties de faire le tour d’horizon de la coopération. Actuellement, la relation UE – Madagascar est au beau fixe. Force est de noter que dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, l’Union Européenne a déjà mobilisé et / ou réorienté près de 40 millions d’Euros pour aider la Grande île à faire face à la crise. En effet, l’action de riposte de Madagascar face au COVID-19 était au centre des discussions. L’Union Européenne a notamment demandé des éléments d’éclaircissement sur le Plan Multisectoriel d’Urgence et le Plan de relance économique post-COVID initiés par le Gouvernement. Les pays européens ont réaffirmé leur disponibilité à soutenir Madagascar dans la mise en œuvre de ces plans. Par rapport à cette crise sanitaire, l’UE encourage le Gouvernement malagasy à orienter ses efforts de relance économique vers des investissements verts qui sont essentiels pour renforcer la résilience future, pendant et après la pandémie. La  » Team Europe  » recommande en effet la mise en œuvre effective des mesures prévues en termes de pilotage, de revue et de contrôle.  » Ce sont des éléments-clés pour renforcer la confiance dans la bonne gestion des fonds dont bénéficie Madagascar dans la lutte contre la pandémie « , selon l’UE.

 

Plaidoyer. Ce dialogue politique était surtout une occasion d’engager des discussions sur les grands programmes de réformes initiés par l’Etat Malagasy, à savoir la Gouvernance, la Sécurité, les Droits de l’Homme, et la situation économique. Le Gouvernement a notamment présenté un plaidoyer concernant les activités liées à la lutte contre la corruption, notamment à travers la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de lutte contre la corruption, et les succès obtenus dans l’amélioration de la gestion des marchés publics. L’Union européenne a exprimé sa volonté de continuer à soutenir le gouvernement dans ce domaine. A ce sujet, les deux parties ont discuté de la récente proposition de réforme des Pôles Anti-Corruption (PAC) qui a provoqué des polémiques au niveau des acteurs concernés. En outre, ayant contribué pleinement à l’organisation des dernières élections à Madagascar, l’Union européenne a fait part de son souhait d’effectuer une mission de suivi après la mission d’observation électorale qu’elle a déployée lors des élections présidentielles de 2018 et les recommandations de cette mission pour la consolidation des acquis et l’amélioration de la gouvernance électorale.

 

Gestion plus durable. En ce qui concerne la lutte contre l’insécurité, l’UE affiche un satisfecit par rapport aux réformes engagées dans ce sens et encourage la mise en œuvre de la restructuration de l’Armée. Même remarque concernant la question environnementale.  » L’Union européenne a salué la volonté de Madagascar à s’engager vers une gestion plus durable pour (re)faire du pays une île verte, en ce qui concerne les ressources naturelles, notamment ses objectifs ambitieux de reboisement « . Toutefois, l’UE a exprimé sa préoccupation sur la situation actuelle du secteur, fortement aggravée par la pandémie de COVID-19, et a de ce fait encouragé le pays à prendre des engagements forts dans ce secteur et à les concrétiser de façon visible. L’UE qui s’est engagée dans un agenda ambitieux pour l’environnement et le changement climatique avec le Pacte Vert, a offert son plein soutien.

Examen périodique. Pour ce qui est des Droits de l’Homme, l’Union européenne a félicité le Gouvernement malagasy d’avoir accepté les recommandations formulées lors de l’examen périodique universel, en novembre 2019, et a encouragé Madagascar à saisir cette opportunité pour assurer un progrès concret avant le prochain examen de 2024. L’UE a d’ailleurs exprimé sa volonté d’accompagner Madagascar dans ce travail.

La partie malagasy a informé les partenaires européens que Madagascar déploie ses efforts pour la promotion de la liberté d’expression, mais a souligné qu’il est utile de rappeler les dispositions réglementaires particulières en vigueur au pays durant l’État d’urgence. C’est dans ce cadre que les restrictions en temps de crise et de situation d’urgence s’appliquent tout en respectant les dispositions légales ainsi que les critères de légitimité et les mesures prises dans le respect des Droits de l’Homme tels que prévus par les règles internationales applicables. Lors de la rencontre, l’Union européenne a aussi salué et encouragé le Gouvernement à continuer à s’engager sur l’avant-projet de loi sur l’accès à l’information, garanti par la Déclaration universelle des droits de l’Homme et inscrit dans la Constitution de Madagascar. En quelque sorte, l’Union européenne interpelle le Gouvernement malagasy sur les questions de la liberté d’expression, les Droits de l’Homme et l’accès à l’information.

Davis R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. A MADAGASCAR IL N’Y A PAS DE LIBERTE d’EXPRESSION. Prison!!! Prison!!! Prison dès qu’on critique le ANR.
    RESTRUCTURATION DE l’ARMEE dans quel But ???
    L’UE à Madagascar = La France . Il ne faut jamais oublier le coup d’état de 2009 préparé par…

  2. · Edit

    Madagascar indépendant ??? indépendant comme l’animal tenu en laisse qui lui conseille ( ordonne) le chemin à suivre….

  3. je retiendrai les termes suivants :  » Team-Europe , mise en oeuvre effective des mesures prévues en terme de pilotage, de revue et de contrôle, examen périodique universel »…ou [s’assoir à la table du diable !] .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.