Rapatriement : 265 Malgaches ont débarqué ce week-end

Des malgaches venus d’Europe, hier à Ivato.

Les premières vagues des vols spéciaux organisés par l’Etat pour rapatrier les Malgaches bloqués à l’extérieur depuis le début de la crise sanitaire sont arrivées ce week-end à Ivato. Samedi dernier, 32 Malgaches venus d’Afrique ont débarqué à bord d’un vol de la compagnie Ethiopians Airlines. Hier, 233 autres Malgaches venus d’Europe sont transportés par la compagnie nationale Air Madagascar et sont arrivés à l’aéroport international d’Ivato dans l’après-midi. Suivant le protocole sanitaire mis en place par le gouvernement, les arrivants ont subi un test PCR et sont mis en quarantaine, pendant « 3 jours au maximum », au niveau des sites d’hébergement  dans la périphérie de la ville en attendant les résultats des tests réalisés. Une autre vague est prévue ce samedi 22 août pour les Malgaches qui ont souhaité rentrer depuis l’Europe.  La liste des bénéficiaires de ces vols de rapatriement est établie, a-t-on indiqué, au niveau de ministère des Affaires étrangères sur la base des signalements reçus et acheminés à Antananarivo par les ambassades, représentations diplomatiques et consulats du pays à l’extérieur. Les plus vulnérables seront priorisés, a aussi précisé, la semaine dernière, le ministère des Affaires étrangères.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Parce qu’au fond il y a un problème politique: Les îles éparses de Madagascar

  2. Quand l’enrichissement des uns appauvrit les autres. Comment comprendre que des vols d’Air France arrivant à vide rapatrient des ressortissants et résidents vers l’Europe et qu’Air Madagascar parte à vide pour revenir à plein, les uns comme les autres passagers ayant dûs bien sûr repayer des billets sur le prix d’un aller-retour qu’ils avaient déjà payés il y a plusieurs mois. On est au royaume d’Ubu !!! Pourquoi ne pas partir à plein et revenir à plein avec le même avion ? Quitte alterner les rotations entre les deux compagnies pour ne pas déplaire aux Etats. Profiter d’un soi-disant « sanitaire » pour réduire ses pertes commerciales en appauvrissant ses clients habituels est consternant.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.