Élections sénatoriales : 15 millions d’Ariary de caution par liste de candidats

12 sénateurs seront élus le 11 décembre 2020.

Le processus d’organisation des élections sénatoriales est actuellement enclenché. Alors que les représentants de l’opposition au sein de la Chambre haute sont encore dans la phase de contestation de la décision de réduction du nombre des sénateurs à 18 membres, l’Exécutif décide d’avancer et d’accélérer même le processus. Le Conseil du gouvernement qui s’est déroulé hier a pris trois décrets importants concernant les sénatoriales. Il s’agit du décret portant convocation du collège électoral, le décret fixant le montant de la contribution des listes des candidats aux frais d’impression des bulletins de vote, ainsi que le décret fixant les modalités d’organisation du scrutin. C’est donc désormais officiel, les élections sénatoriales auront bel et bien lieu le vendredi 11 décembre prochain. Une décision prise suite à la proposition du calendrier électoral émanant de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Le gouvernement a ainsi fixé le montant de la caution par liste de candidats à 15 millions d’Ariary (75 millions de Fmg). Les modalités de remboursement et de versement ont également été fixées.

Chronogramme. Pour rappel, lors des dernières élections législatives, la caution était de 5 millions d’Ariary par candidat. Conformément aux dispositions des articles 78 et 79 de la loi organique 2015-007 du 03 mars 2015, les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par Province, c’est-à-dire par des grands électeurs, pour un mandat de cinq ans renouvelable, au scrutin à un tour, sans panachage, ni vote préférentiel, ni liste incomplète. La liste du collège électoral sera définie par la CENI un mois avant la date du scrutin, soit le 11 novembre, à partir des listes des maires élus officiellement à l’issue des dernières communales et municipales. Le gouvernement a fixé la date du dépôt des dossiers de candidature auprès des organes de vérification et d’enregistrement des candidatures (OVEC) entre le lundi 28 septembre prochain à 9h et le lundi 12 octobre à 17h. Les futurs candidats ont donc 18 jours pour préparer leurs dossiers. La liste des candidats retenus définitivement sera publiée par la CENI le 29 octobre. Quant à la campagne électorale des élections sénatoriales, elle débutera le jeudi 19 novembre à 6h et sera clôturée le mercredi 9 décembre à minuit. Avec ce chronogramme, le compte à rebours est donc lancé. Ce serait intéressant de connaître la position de l’opposition qui reste bloquée à la contestation de la ratification de l’ordonnance relative à la réduction du nombre des sénateurs. Vont-ils se préparer pour affronter les urnes ou bien vont-ils opter pour le boycott du scrutin ? L’on sait en effet que ces sénatoriales représentent une occasion pour mesurer la vraie force de chaque entité politique et de découvrir le véritable rapport de force sur l’échiquier politique après deux ans de pouvoir du MAPAR. Et ce, même si l’on sait que pour les élections du 11 décembre prochain, les  » Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina  » partent favoris vu les résultats des dernières élections communales et municipales.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.