Usine de compléments alimentaires dans le Sud : Financement assuré par la Fondation Mérieux

Conformément à ce qui a été décidé lors de la rencontre entre le couple présidentiel et Alain Mérieux, président de la Fondation Mérieux qui a visité la Grande île au mois de janvier dernier, l’installation d’une usine de production de compléments alimentaires dans le Sud de Madagascar se concrétisera bientôt. Le sujet a été évoqué lors du Conseil des ministres de mercredi dernier. Le président Andry Rajoelina a même adressé une lettre à l’attention des membres du gouvernement afin de leur rappeler l’importance de ce projet. L’objectif pour ce projet est de mettre en place des solutions durables et efficaces contre la malnutrition, particulièrement au profit des mères et des enfants. La réception des machines et équipements nécessaires à l’installation de l’usine aura lieu dans quelques semaines, a-t-on laissé entendre. C’est le Groupe Nutriset, une firme spécialisée dans la nutrition et l’accès à l’alimentation de qualité, qui assurera l’implantation de l’usine, la production et la distribution des produits au niveau des centres de santé et des centres d’accueil mères – enfants. Quant à la Fondation Mérieux, c’est elle qui se chargera du financement du projet. Selon la lettre du président, l’Etat Malagasy joue le rôle de facilitateur et d’appui à Nutriset dans l’implantation de cette usine de compléments alimentaires dans le Sud de la Grande île, ainsi que l’élaboration des mesures et textes de lois relatifs à ce projet. Des mesures fiscales seront ainsi accordées à Nutriset. La mise en place de ce projet sera décisive dans le combat contre la malnutrition à Madagascar, particulièrement dans le Sud. Mise à part cette usine dans le Sud, des unités mobiles sont aussi prévues être installées dans plusieurs régions de la Grande île.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.