Observations électorales en période de pandémie : La SADC évoque l’option virtuelle

Depuis mars dernier, les réunions diplomatiques ont été tenues en visioconférence

Le comité ministériel de l’organe (CMO) en matière de politique, de défense et de sécurité de la SADC s’est réuni, hier, en visioconférence. Cette réunion à laquelle Madagascar a participé a comme unique ordre du jour, selon le ministère des Affaires étrangères, les projets de lignes directrices pour l’observation des élections en cas d’urgences sanitaires. Cette rencontre fait suite, a-t-on indiqué, à la réunion du 26 juin dernier au cours de laquelle le comité ministériel avait saisi le secrétariat de la Sadc afin d’élaborer, avec le concours du Conseil consultatif électoral de la Sadc, des lignes directrices sur l’observation des élections en période de pandémie. La délégation malgache conduite par Liva Tehindrazanarivelo, chef de la diplomatie, durant cette réunion, a été composée de représentant du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation et de la commission électorale. 

Durant cette crise sanitaire, la Sadc entend, en effet, conjuguer sécurité sanitaire et mission d’observation. Surtout durant les élections qui auront lieu prochainement dans certains pays membres, comme la présidentielle et les législatives aux Seychelles en octobre prochain, ou la présidentielle en Tanzanie d’ici cinq semaines. En effet, au vu des risques liés à la pandémie actuelle de Covid-19 et tenant compte des restrictions sanitaires dans les pays concernés, selon les informations émanant du ministère des Affaires étrangères, le comité ministériel  de l’organe en matière de politique, de défense et de sécurité a décidé de ne pas envoyer des observateurs électoraux sur le terrain mais fera usage d’une observation virtuelle. Cette technique a été déjà utilisée et expérimentée lors des élections présidentielles en République du Malawi en juin 2020. Il est à noter que, selon le ministère des Affaires étrangères, les responsabilités du comité ministériel dans les processus électoraux de la SADC en cas d’urgences sanitaires prévoient l’établissement de profils de risque des États membres concernés avant de décider de déployer les missions d’observation électorale. 

Recueillis par Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Bla, bla,bla pour rien !

  2. Pourquoi élire alors ??? Pourquoi pas nommer tous et fini terminé .Pourquoi dépenser de l’argent si on sait à l’avance le résultat ? bande de chacal.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.