Pharmalagasy : Inauguration de l’usine et lancement du CVO Plus gélule le 2 octobre

La semaine dernière, l’OMS a sorti un communiqué pour encourager les recherches sur les médecines naturelles contre le COVID-19.

« Les résultats obtenus dénotent la maîtrise de l’expansion du COVID-19 à Madagascar puisque le taux de guérison des cas confirmés est de 93%, le nombre de létalité est de 1,2% ». C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Ntsay Christian lors de sa prise de parole à l’occasion de la 75è Assemblée générale des Nations Unies. « Madagascar s’est distingué avec le CVO », se félicite-t-il. En effet, le Chef du gouvernement a profité de cette occasion afin d’avancer un plaidoyer à l’international sur l’efficacité de ce remède traditionnel amélioré de l’Institut Malgache des Recherches Appliquées (IMRA). Joint au téléphone hier, Holijaona Raboana, Président du Conseil d’Administration de l’usine Pharmalagasy, l’usine mise en place par l’Etat Malagasy pour assurer la fabrication du CVO Plus gélule, confirme l’efficacité de ce médicament. Selon ses explications, les effets cliniques effectués à partir de cette version gélule du CVO ont été concluants et ont certifié l’efficacité de la formule préventive. Actuellement, les responsables entament la phase 3 des tests, nécessaires pour avoir la confirmation pour la solution curative. Il convient de noter que tout le processus des essais cliniques a été réalisé sous la supervision du Centre National d’Application des Recherches Pharmaceutiques (CNARP). Pas plus tard que la semaine dernière, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui suit de près le processus de mise au point de ce remède malgache contre le coronavirus, a sorti un communiqué pour encourager la recherche sur les médecines naturelles en Afrique pour faire face au COVID-19. Une communication considérée par bon nombre d’observateurs, comme une reconnaissance à peine voilée au profit du Covid-Organics.

Etiquetage. Quoiqu’il en soit, les autorités Malagasy persistent et signent en soutenant l’efficacité du Tambavy CVO et du CVO Plus gélule. Lors de sa visite dans l’hôpital de Besopaka à Sambava le 18 septembre dernier, le président Andry Rajoelina a lancé officiellement l’utilisation du CVO Plus gélule dans le protocole de traitement du COVID-19. Il faut reconnaître en effet que, depuis quelques semaines, le nombre des cas a considérablement diminué. Mais le gouvernement n’entend pas faire machine arrière. D’après les informations, la cérémonie d’inauguration de l’usine pharmaceutique Pharmalagasy aura lieu la semaine prochaine. Le 2 octobre pour être plus précis. Une cérémonie qui marquera également la sortie officielle du CVO Plus gélule. A entendre les explications de Holijaona Raboana, tous les matériels nécessaires à la mise à marche de l’usine sont déjà sur place. Des matériels modernes répondant aux normes internationales en termes de qualité et de quantité de production, selon ses dires. En revanche, la mise en paquets et l’étiquetage sont assurés par des entreprises spécialisées dans les domaines.

« Made in Madagascar ». L’on peut donc espérer que Pharmalagasy pourrait lancer la mise sur le marché du CVO Plus gélule après ce lancement du 2 octobre. Reste à savoir si les pays européens qui vont incessamment entrer dans la période d’hiver et qui font face à une deuxième vague ravageuse du COVID-19, vont cette fois-ci accorder leur confiance à ce médicament « Made in Madagascar ». Force est aussi de noter qu’outre le CVO Plus gélule, l’usine Pharmalagasy produira aussi d’autres médicaments gélules à base de plantes endémiques de Madagascar, contre plusieurs maladies telles que le diabète, l’asthme et le paludisme. Selon les informations qui nous sont parvenues, cette usine pharmaceutique produira au total 13 médicaments.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. le business n’est jamais bien loin derrière une maladie qui ne fait que peu de mort mais qui fera de gros bénéfices même si le produit n’est que de la poudre de Perlinpinpin .

  2. Le pm a avancé un pourcentage en fonction des cas confirmés mais que l’autorité malgache publie surtout le poucentage des testés par rapport à la population active pour ne pas dire au nombre des électeurs,doublons déduits. L’autorité doit penser que l’ ETAT FANJAKANA a affaire à une maladie transmissible trés dangereuse et se fier sur un sondage(car le nombre des testés en ressemble) est pure enfantillage même si le cvo lui semble efficace!

  3. Quelle bonne nouvelle! Comme à l’époque ou le Barea a accédé au quart de finale…
    Merci à la pugnacité de notre jeune Président.VIVE M/CAR !

  4. On va les laisser dans leurs imbécilités et déjà ce Monsieur Holijaona RABOANARIJAONA nous rappele de bons souvenirs avec les financements parallèles du temps de Zafy Albert au pouvoir . Ce remède non validé scientifiquement on le laisse pour le business de Bionexx et d’un grand sponsor d’un candidat aux présidentielles . Ils peuvent attendre longtemps s’ils comptent sur ce placebo pour une  » émergence » du pays !

  5. ça vous avance à quoi d’être si négatif et extrémiste …?? SI VOUS FAITES MIEUX.. prouvez-le..!!

  6. Houff!!! le Monde est sauvé !!! …………
    Plus besoin de dépenser pour la recherche de vaccins…….
    Après la petite « pillule bleu » , voici la « gélule magique »!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.