Candidats IRD aux sénatoriales : Accouchement difficile pour 5 provinces

Les candidats sénateurs pour la Province de Fianarantsoa ont été présentés hier.

Les candidats IRD pour le compte de la Province de Fianarantsoa ont déposé leurs dossiers auprès de l’OVEC local hier.

Trois jours après l’ouverture du dépôt des candidatures en vue des élections sénatoriales du 11 décembre, les forces politiques n’affichent pas d’enthousiasme pour se rendre aux Organes de Vérification et d’Enregistrement des Candidatures (OVEC). Pour l’heure, seule la liste IRD au niveau de la Province de Fianarantsoa est connue. Les candidats du régime dans cette localité ont déposé leurs dossiers de candidature auprès de l’OVEC local hier. Une liste dirigée par l’opérateur économique Raymond Nala qui est un notable issu de la Région Amoron’i Mania. Une décision normale selon les observateurs dans la mesure où cette Région est considérée comme le berceau des intellectuels Betsileo. Nicolas Rabemananjara, également un opérateur économique, Président Directeur Général de TV Plus Madagascar, occupe la deuxième liste. Il est issu de la Région Vatovavy Fitovinany. Il est suivi à la troisième liste par Victor Razafindrakoto, Directeur Régional de l’Education Nationale Haute Matsiatra, de Rakotomila issu de la Région Atsimo-Atsinanana, et de Rakotozafy Volomanitra Jeanne (Ihorombe). Les six régions de la Province de Fianarantsoa sont toutes représentées dans cette liste de candidature. A l’allure où vont les choses, le patron de TV Plus Madagascar, Nicolas Rabemananjara est donc bien parti pour être élu sénateur de Madagascar. Les opposants ayant opté pour le boycott des scrutins, les deux premières listes du IRD qui risque d’être l’unique force politique qui prendra le départ le 11 décembre prochain, sont quasiment assurés d’être élus. Nul n’ignore d’ailleurs qu’en ayant choisi de boycotter les dernières élections législatives et communales, les autres formations politiques, à l’exemple du HVM, ne disposent même pas de grands électeurs.

« Olom-baovao ». Quoiqu’il en soit, l’on constate que même les pro-régimes rencontrent des difficultés pour désigner leurs candidats. De sources bien informées, pour le moment, seuls les candidats à Fianarantsoa sont connus. Le suspens se poursuit en ce qui concerne les 5 autres provinces, à savoir Toliara, Mahajanga, Antananarivo, Antsiranana et Toamasina. Difficile de trouver deux personnalités crédibles parmi les milliers de gens qui se disent pro-Rajoelina. D’autant plus que si l’on en croit à nos sources, le Chef de l’Etat aurait posé et imposé plusieurs critères pour les candidats sénateurs. Apparemment, le régime roule pour des nouvelles têtes. Des « olom-baovao » qui ne sont pas forcément issus du milieu politique, et qui ne traînent pas de casseroles. Cette liste des candidats à Fianarantsoa, composée d’opérateurs économiques et des techniciens de l’Administration publique, peut donc refléter l’image des candidats IRD dans tout Madagascar. Il serait question de renouvellement de la classe politique.

Entretien. « Nous avons encore assez de temps pour peaufiner cette liste », a annoncé un des leaders du parti TGV que nous avions contacté hier. A entendre ses explications, la balle serait désormais dans le camp du président Andry Rajoelina qui exigerait que les prétendants sénateurs passent un entretien pour être sûrs de leur crédibilité et de leur capacité à assumer pleinement les missions de sénateur. Selon les indiscrétions, les chefs de partis et les leaders des groupements politiques pro-pouvoir ont déjà établi des listes des candidats pour les six provinces. Ces listes auraient été envoyées au président Andry Rajoelina pour validation. A noter que les prétendants à une place de sénateur ont jusqu’au 12 octobre à 17h pour confirmer leur candidature auprès de l’Organe de Vérification et d’Enregistrement des Candidatures (OVEC).

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.