Andry Rajoelina aux Gouverneurs des régions :  » Plus aucune excuse autorisée « 

Les régions comme piliers du développement. Tel est le leitmotiv du régime Rajoelina. Comme prévu, le premier Conseil des gouverneurs des régions s’est déroulé hier dans la Maison des élus à Antsohihy, capitale de la Région Sofia. Les 18 gouverneurs déjà nommés ont tous été présents lors de ce premier grand oral durant lequel un temps de parole de 5 minutes a été accordé à chaque Gouverneur pour présenter son rapport des travaux réalisés et les projets inscrits à son programme au niveau de sa circonscription. Apparemment, le Chef de l’Etat décide d’accorder un temps de grâce aux Gouverneurs. Le contrat-programme d’un an annoncé lors de la première nomination n’a pas été évoqué lors de cette rencontre à Antsohihy. Pour l’heure, le président Andry Rajoelina choisit de prioriser le leadership et les encouragements. Il a aussi profiter de l’occasion pour lancer un rappel à l’ordre par rapport aux résultats escomptés qui consistent à promouvoir le développement équitable pour chaque région afin de parvenir à l’émergence de Madagascar. Un développement par la base et pour la base, dans lequel le gouvernorat joue un rôle crucial.  » Aucune excuse ne sera plus autorisée « , a lancé le Chef de l’Etat.

Désormais, ce sont les gouverneurs des régions qui sont chargés d’assurer la mise en œuvre du Programme Général de l’Etat et de la réalisation des Velirano au niveau des collectivités territoriales décentralisées. Les régions vont pouvoir assumer pleinement leur autonomie administrative et financière, prévue par les textes. En effet, le président de la République insiste sur l’application stricto sensu des dispositions prévues dans le décret portant mise en place des gouverneurs des régions qui prévoit dans son article 7 que :  » le gouverneur est chargé de l’identification, de la programmation et de la mise en œuvre des activités de développement d’envergure régionale conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur « . Les gouverneurs ont reçu les instructions de la part du Chef de l’Etat pour être le leader dans la gestion des projets de développement. Andry Rajoelina les a encouragés à collaborer avec les députés, les maires et les autorités déconcentrées et décentralisées pour déterminer les projets prioritaires. Durant la rencontre, le numéro Un d’Iavoloha a réaffirmé que la nomination des gouverneurs reflète la volonté du régime de concrétiser la décentralisation effective et d’accélérer le processus de développement. Au centre des actions pour le développement, les gouvernorats des régions vont être dotés d’engins modernes et de fonds spéciaux pour réhabiliter des routes. Des ressources financières supplémentaires et un budget additionnel seront même mis à leur disposition pour financer la réalisation des projets spécifiques propres à leur circonscription.

Si l’on s’en tient aux instructions d’Andry Rajoelina, les domaines de la santé, l’éducation, les infrastructures, le commerce et l’économie, le social ainsi que la culture constituent les axes prioritaires de la mission des gouverneurs. Pour leur première année d’exercice, les gouverneurs des régions vont être évalués par rapport à la réalisation, ou non, du projet de construction de 10km de route en pavé, mais aussi à la construction de 6 salles de classe par an, en collaboration avec le Ministère de l’Education nationale. Le Premier ministre, Ntsay Christian, et quelques membres du gouvernement ont aussi participé à ce premier Conseil des gouverneurs. A l’occasion, le président Andry Rajoelina a annoncé qu’un Conseil des gouverneurs sera organisé au niveau de l’une des 22 régions tous les 45 jours.

Dans la matinée, le Chef de l’Etat, accompagné de la ministre de l’Education nationale, Michelle Sahondrarimalala, a assisté à la cérémonie de distribution de kits scolaires au profit des élèves des EPP et CEG de la Haute-Ville d’Antsohihy, avec comme objectif d’augmenter le taux de scolarisation des enfants pour la prochaine rentrée scolaire. Il a également été annoncé que le gouvernement indien va offrir une bicyclette chacun aux trois meilleurs élèves qui ont réussi l’examen du CEPE au niveau de toutes les circonscriptions scolaires.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Une très belle initiative pour la mise en place des Gouverneurs. On espère bien qu aucun endroit n est delaissé et que les Gouverneurs soient bien à l écoute des gens sans exception (genre laisser aux secrétaires de trier les doléances et affaire classées, ou encore favoriser certains endroits par rapport à d autres…), et que les défis soient sains pour un réel développement.

  2. La mise en place des gouverneurs est une très bonne chose pour une réelle décentralisation des pouvoirs.Encore faut-il que les gouverneurs jouent bien le jeu.Si cette décentralisation est bien menée, je pense que le pays pourra en récolter les fruits .En effet ,grâce à cette décentralisation, chacun pourra apprécier l’avancement de sa région,et comparer avec celui des autres régions. En quelque sorte,une certaine émulation va se créer et et ne peut-être que bénéfique pour tout le monde…

  3. il faudrait commencer par rendre l’école obligatoire et gratuite, jusqu’au plus haut niveau, à l’instar de Cuba, qui est un exemple en la matière. pour preuve, pendant le confinement, et le manque de médecins, en Europe, des médecins sont venus de Cuba, pour épauler leurs confrères ..
    c’est anormal, que pendant qu’un pays est classé parmi les plus pauvres du monde, des gouverneurs s’achètent des Porsche!!!

  4. EH .. Regarder bien cette photo , le gouverneur d’Analamanga a triple de volume …va falloir aller chez le toubib mon gars sinon tu vas … donne un peu pour le sud.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.