Blanchiment de capitaux : De hautes personnalités impliquées

Des membres du SAMIFIN avec son DG. (photo d’archives)

Le décret n°2007-510 du 4 juin 2007 porte création, organisation et fonctionnement du service de renseignements financiers dénommé SAMIFIN.

SAMIFIN a procédé, hier, en son siège à Ambohijanaka au rapport d’activités 2019 de cet organe par le biais de son Directeur général Boto Tsara Dia Lamina qui n’a pas manqué, notamment, de parler des types d’infractions. Il a ainsi cité l’implication de hautes personnalités de l’Etat dans des abus de fonction, favoritisme, blanchiment de capitaux, attribution du marché public avec utilisation de gens à leur solde. D’autres cas ont été également soulevés. Il s’agit notamment de l’attribution abusive de permis d’exploitation illicite portant sur des ressources minières et forestières, importation de produits et marchandises bénéficiant d’exonérations et franchises non justifiées. Il en est aussi de la création de sociétés en ligne qui s’investissent dans divers produits proposés mais une fois que la somme est virée, cela se termine en queue de poisson. Pour ne citer que cela.

Stratégie nationale. A cet effet, on va procéder au renforcement du comité national de coordination, de la continuation des réformes et actions nécessaires  et de la politique de dématérialisation des échanges d’informations et interaction avec les services publics et les entités déclarantes ainsi que la stratégie nationale de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement de terrorisme. Lors de ce rapport d’activités, il a été mentionné que le PAC a transmis 61 rapports au SAMIFIN. Notons que le mandat du DG du SAMIFIN arrive à son terme. Il n’a pas manqué ainsi d’inviter le personnel de ce service de renseignements financiers à persévérer davantage dans la lutte que s’est fixée le SAMIFIN.   Notons que le rôle du SAMIFIN est d’analyser et de traiter ces déclarations, en vue de rassembler des indices sérieux de blanchiment de capitaux… Le SAMIFIN sera appelé à coopérer avec tous les services du ministère des Finances (douanes, fiscalité…) et a aussi dans ses attributions la lutte contre le financement du terrorisme.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Rien de nouveau sous le ciel de Mada: les détournements d’argent, les vols de bouefs, le Kere dans le Sud, les routes abîmées, rien de neuf!

  2. avec un gouvernement corrompu et fruit de la corruption généralisée depuis la b » TRANSITION DE RAJOELINA  »
    POURQUOI S’EN ETONNER ???????????????????

  3. Des hautes personnalités sont impliquées ,mais c;est tout à fait normal bon sang
    quels types de basses personnalités qui seront impliquées ???? jamais

  4. Çà c’est vrai le SAMIFIN n’est pas un organisme indépendant des pouvoirs successifs depuis la 2è République hormis le Pr ZAFY jusq’à maintenant si R8 et Rajao sont toujours libres et intouchables en quelque sorte ils sont protégés soit disant par les Mafias de l’Occident comme après la guerre de 45 pour pouvoir exploiter les riches du pays

  5. On se contente d’énoncer les faits mais il n’y a pas des mesures a prendre. Chapeau pour les samifin

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.