Lutte contre le coronavirus : « Il ne faut pas baisser la garde », dixit Tianarivelo Razafimahefa

Tianarivelo Razafimahefa a piloté la lutte anti-Covid au niveau du centre de commandement opérationnel.

Eviter une nouvelle vague du virus nécessite une prise de conscience, surtout dans le respect des mesures barrières. 

Depuis le week-end dernier, la situation sanitaire dans plusieurs pays européens devient critique. Les autorités sont emmenées à durcir les restrictions face à une deuxième vague de la pandémie. A Madagascar , les autorités appellent à toujours rester vigilant pour éviter une nouvelle vague épidémique. Il ne faut pas baisser notre garde, a prévenu Tianarivelo Razafimahefa, ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, et non moins président du centre de commandement opérationnel Covid-19. « Il ne faut jamais oublier de respecter à la rigueur les mesures barrières », a-t-il rappelé. « L’Etat a fait de son mieux pour vaincre le virus durant des mois et les résultats de la lutte contre sa propagation sont palpables et impressionnants grâce à la mise en œuvre d’une stratégie efficace sous l’impulsion du Président de la République », a-t-il souligné. Mais « On ne peut pas encore crier victoire actuellement », poursuit-il. 

Relâchement. Malgré la fin de l’état d’urgence sanitaire et la reprise de la vie quotidienne, la lutte contre le virus se poursuit. Les activités économiques et les écoles reprennent. Tous les services publics ont rouvert leurs portes depuis quelques semaines et, les agents publics ont repris le chemin du travail. « Il est donc nécessaire et important que les mesures barrières soient respectées au niveau de chaque établissement » selon Tianarivelo Razafimahefa. « Il faut se protéger, et protéger autrui pour éviter la transmission du virus », poursuit-il. Le relâchement, pourtant, est perceptible au niveau du respect des gestes barrières et de la distanciation sociale. Dans les transports publics, par exemple, le gel hydroalcoolique a disparu depuis des semaines.  

Interpellation. Au niveau du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, les dispositifs de lavage des mains et le respect des mesures barrières sont renforcés. Dans la capitale, la préfecture de police a rappelé, hier, le port obligatoire des masques en public. Les forces de l’ordre, elles, vont se mobiliser pour veiller au respect de ces mesures barrières et de la distanciation sociale, a souligné Angelo Ravelonarivo, préfet de police d’Antananarivo. Hier, des centaines de personnes ont été interpellées dans plusieurs quartiers pour avoir manqué au respect des ces dispositions. Bien que le pays ait pu éviter la catastrophe sanitaire, il est temps, de prendre conscience de ce que la pandémie peut encore provoquer dans le pays, a soutenu, quant à lui, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation. Son premier passage a été dévastateur pour l’économie, selon ce membre du gouvernement. 

Forces. La reprise sera focalisée vers le redressement. Les derniers mois n’ont pas été faciles pour tous, a reconnu le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation. Et les mois qui viennent ne seront pas aisés non plus, étant donné l’ampleur du redressement qu’il faut engager sur le plan économique après le passage du virus. A ce sujet, « il faut unir nos forces, se donner la main, pour relever le défi », a appelé Tianarivelo Razafimahefa. « Il faut maintenant avancer pour rattraper le retard du développement et donc faire taire les querelles politiques ». 

Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le premier vaxin bien d’être approuvé et efficace maintenant il faudra attendre la production massive et la distribution cette à dire au moins un an !!

  2. @ J. Rakoto de Paris

    Fotodrafitrasa sa blanchiment de capitaux ? Tandremo fa efa miasa tsara ny SAMIFIN . Mitovy amin’ny fikabe hataon’io ministra io ihany ny anareo raha conflit d’intérêts ny azy ô

  3. Entiko hanitsiana kely ny teninao ingahirany ,fa tsy izaho irery no gasy manana fotodrafitrasa eto France ,ary tsy misy mahamenatra ahy izany ,eny fa na dia bitika ary raha oharina ny an’ny sasany .

  4. @ j.Rakoto de Paris

    Efa teny Faravohitra ve ianareo raha lehilahy zanaka generaly tamin’ireny vava be hoan ‘ny filoha Ratsiraka ireny ? . Mba manana fanetrehantena amin’ity milaza tsy tahotra tsy henatra eto fa manana fotodrafitrasa any ampita ity . Midehaka toa an’io ministra io ianareo  » arriviste  » moa no filaza sa ahoana ?…

  5. Ary toa tena fantatrao daholo anie ingahirainy izany asa eto Paris izany e ,izahako izao efa mihoatra noho ianao no niainako taty ,fa tsy mba mahalala ireo asa voatanisanao ireo .
    Izay akaiky vilany hono feno harina ,ary le hoe hody an tanindrazana ,efa ela aho no nody fa zaraiko ny fotoana hipetrahana any sy ny aty satria ,manana fotodrafitrasa miodina aho any ary aty ka tsy mipetra potsiny toy ny sasany miandry pension isam bolana ,ary mandoto rano etsy sy eroa .

  6. On n’est pas borné et fanatique tout aussi  » décérébré  » que vous Monsieur J. RAKOTO DE PARIS ! Rien à ajouter et laissons les imbéciles délirer . Aleo rangahy ity mody an-tanindrazana fa angamba ianareo irony mpamafa vodin’ny vazaha na mpaka fako amin’ny telo maraina any Paris ireny . Dada ô mba generaly ihany ianao …

  7. Il est toujours là lui ,oadray re ry Ingahy Rakotonirainy e ,fa taiza nareo tamin’ny ora nidona e
    Il ne faut pas changer une équipe qui gagne .Dia gaga sy variana aho ,fa angaha ingahy tsy miara mirona aminy intsony ,Mba jereo kely ange ilay publicité be hataon’ny havanao e (les résultats de la lutte contre sa propagation sont palpables et impressionnants grace à la mis en oeuvre d’une stratégie efficace ) mipopoka mihintsy ny teny frantsay an ,raha ny fijeriko toa mitovy niveau ihany ianareo .

  8. Il est toujours là lui ? Le kéré sévit fort dans le sud et ils se goinfrent tous au niveau de ce CCO . Le BNGRC d’ailleurs était aux abonnés absents lorsque l’alerte est donnée par les organismes humanitaires internationaux sur la situation dramatique de la malnutrition à cause se de la sécheresse dans le sud . Lamentable !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.