MDN – SEG : 167 militaires et gendarmes en situation irrégulière

Les hommes en uniforme se mettent au pas de la bonne gouvernance administrative et financière.

Sur les 591 agents de l’Etat indûment payés, 167 sont issus des rangs du Ministère de la Défense Nationale (MDN) et du Secrétariat d’Etat chargé de la Gendarmerie (SEG) dont les soldes ont été suspendus.

7,5 milliards Ariary. C’est l’impact financier sur le budget général de l’Etat des militaires et gendarmes en situation irrégulière qui sont respectivement au nombre de 24 au niveau du MDN et de 143 au sein du SEG. Pour le MDN, il s’agit de retraités, d’agents non soldés dans l’armée malagasy et de membres de cabinet ayant un impact budgétaire annuel de plus de 1 milliard Ariary. En somme, au propre comme au figuré, c’est sept fois moins que l’impact financier des 143 agents indûment payés du SEG qui sont composés en majeure partie de retraités et dans une moindre mesure de personnes décédés. Il y a même 12 déserteurs.

Révision des indices. Ces chiffres sont issus des résultats provisoires de la mission de rapprochement des agents de l’Etat dans les Institutions et les ministères, à travers l’utilisation de l’Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources humaines de l’Etat (AUGURE). L’objectif est d’instaurer la bonne gouvernance administrative et financière dans la gestion du personnel de l’Etat. Le gouvernement s’étant engagé à minimiser l’hémorragie financière par la maîtrise des dépenses en personnel. Qui plus est, en ce qui concerne la Grande Muette, la révision des indices de solde et accessoires des militaires des Forces armées est en gestation.  Il reste à savoir s’il en est de même dans les rangs des Gendarmes qui pourraient, si ce n’est pas le cas, broyer du (béret) noir.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.