Impact sur les politiques publiques

L’atelier de d’évaluation et de capitalisation de la PFNOSCM à Antsirabe.
L’atelier de d’évaluation et de capitalisation de la PFNOSCM à Antsirabe.

Société civile.  L’atelier d’évaluation et de capitalisation de la PFNOSCM et des plateformes régionales des organisations de la société civile a eu lieu à l’Akany Afaka, Antsirabe les 19, 20 et 21 octobre derniers avec la participation des représentants des 22 régions.

Cet atelier a été organisé dans le cadre du partenariat de la PFNOSCM avec FORUS, à travers le projet « Un Forum international des plateformes nationales d’ONG plus solide pour un impact plus grand sur les politiques publiques » financé par l’Union européenne et l’AFD. Durant trois jours de séances intensives, les membres des sociétés civiles des régions ont été consultés sur différents points dont les problèmes que peuvent rencontrer certaines PFROSC dans leurs fonctionnements ; quand d’autres, plus avancées, ont pu partager leurs expériences pour aider les autres à retravailler leurs façons de s’organiser et de s’engager. Les participants ont également réfléchi sur l’amélioration de l’interaction entre la PFNOSCM et les PFROSC ainsi que sur les actions prioritaires sur lesquelles doivent être focalisées les efforts afin de mieux défendre les intérêts de la population et des plus vulnérables.

Plan stratégique. Ainsi, les différents objectifs spécifiques espérés, tels que, la reformulation des visions de la PFNOSCM après que les participants aient répondu à la question « Quelle Madagascar voulons-nous ? », la formulation d’un plan stratégique et opérationnel 2030 pour la PFNOSCM et les PFROSC ainsi que la discussion sur l’organisation des assemblées générales régionales pour les PFROSC où les élus sont en fin de mandat, et sur l’amélioration de la façon de s’engager de la PFNOSCM et de ses démembrements ont été atteints.  Cet atelier national a servi à préparer la 3e Convention Nationale de la Plate-Forme Nationale des Organisations des Sociétés Civiles de Madagascar qui se tiendra au mois de décembre en produisant les propositions de résolutions qui seront débattues et validées à cette occasion.  Outre les discussions et les prises de paroles, des séances d’animations ont été organisées dans le but de renforcer les liens et la fraternité entre les participants issus des 22 régions. Mais plus encore, une méthodologie itérative encourageant la participation des membres à la base a été adoptée.

Recueilli par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.