Présidence de la République : Nomination de deux nouvelles conseillères spéciales

Aurélie Razafinjato et Murielle Ramanamirija sont les nouvelles collaboratrices du président de la République.

La gent féminine est bien représentée au sommet de l’Etat. Deux nouvelles conseillères spéciales font leur entrée dans le cabinet présidentiel.

Le président de la République renforce son équipe et s’entoure de nouveaux collaborateurs pour affronter les défis du développement qu’il compte relever et réaliser les projets qu’il a mijotés. De nouvelles nominations viennent d’être officialisées dans le cabinet du président de la République. Aurélie Razafinjato, a été nommée au poste de conseillère spéciale en charge de l’éducation au niveau de la présidence de la République. Cette dernière est une technicienne connue dans le milieu de l’éducation au pays. Avant cette nouvelle nomination, Aurélie Razafinjato a occupé le poste de secrétaire général du ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Le président de la République a plusieurs fois annoncé des projets en faveur de la réforme de l’éducation et décide, à cet effet, de recruter une technicienne qui va l’appuyer dans ce domaine.

Soutien. L’autre nouvelle tête qui débarque à la présidence de la République est Murielle Ramanamirija, qui, quant à elle, occupera dorénavant le poste de conseillère spéciale du président de la République en charge des relations internationales. Bien que son nom soit peu connu au pays, cette dernière est, pourtant, une figure connue de la diaspora malgache en France et membre influente de l’association «Tous ensemble pour Madagascar » qui a formé la pierre angulaire du soutien de l’actuel président en Europe avant son accession au pouvoir. D’après certaines sources, Murielle Ramanamirija bénéficie d’un solide réseau au niveau du secteur privé européen. Elle était également parmi les soutiens de premières heures du président de la République, lorsque ce dernier était encore candidat pour briguer la magistrature suprême. Le troisième conseiller spécial du président de la République qui vient d’être nommé est Benjamin Alexis qui, lui aussi, sera en charge des relations internationales.

Signal fort. Contrairement à son prédécesseur qui s’est entouré d’une pléthore de conseillers et de conseillers spéciaux dont leur prises en charge ont été conséquentes pour les caisses de l’Etat, Andry Rajoelina, lui, a choisi de réduire son cabinet pour ne choisir que des compétences triées sur le volet. Après la nomination de Gérard Andriamanohisoa comme conseiller spécial en charge de l’aménagement et des infrastructures quelques mois après l’élection de l’actuel président à la magistrature suprême, les autres nominations de conseillers spéciaux n’interviennent que presque deux mois après le début de son mandat. Toutefois, les attributions de ce nouvel entourage du président lancent également un signal fort sur les projets prioritaires que l’équipe présidentielle veut engager pour négocier son mi-mandat.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.