23e région : Déblocage de la situation à Vatovavy Fitovinany

Le député Jean Brunelle Razafitsiandraofa, vice-président de l’Assemblée nationale, a toujours défendu le rattachement du district d’Ikongo dans le Vatovavy.

Le projet de loi relative à la création de la nouvelle région retrouve sa chance d’être adopté durant cette session ordinaire du parlement.

Le projet de création de nouvelle région dans l’actuelle région de Vatovavy Fitovinany peut finalement être réalisé. Le nuage de contestation à Ikongo qui a plombé le ciel de l’Exécutif dans le cadre de cette initiative semble être dégagé.  La situation dans ce district, qui, auparavant, constituait un blocage, est actuellement résolue. Les frondeurs qui n’ont pas voulu rattacher cette circonscription à Fitovinany, ont changé de cap et baissent le ton.

Revirement. Les élus locaux à Ikongo, maires et conseillers communaux, commencent à céder du terrain quant au prochain rattachement de ce district en cas de création de nouvelle région à Vatovavy Fitovinany. Cette région se verra scindée en deux et la majorité des maires à Ikongo ont adoubé une inscription du district, et de leur commune respective, à la future région de Fitovinany, et ce conformément aux résolutions de la consultation menée par le président de la République à Manakara le mois dernier. Une réunion tenue le week-end dernier à Mananjary par les élus locaux a exprimé ce revirement.

Encadrement. Il faut dire que la situation locale a fait traîner les choses pour que le pouvoir central tranche sur le sujet et respecte la date limite.  Le président de la République a annoncé, lors de sa descente à Manakara le mois dernier,  que l’encadrement légal de ce projet de nouvelle région sera soumis à l’adoption, en premier lieu, du conseil de ministre de la semaine d’après son passage, et, ensuite, du Parlement durant cette session ordinaire. Mais l’inscription du projet de loi de création de la nouvelle région, dans l’ordre du jour du conseil des ministres, a été repoussée. La position radicale de certains notables du district d’Ikongo, renforcée par celle du député Jean Brunelle Razafitsiandraofa, complique les choses pour l’exécutif.

Adoption. Mais depuis quelques temps, le vice-président de l’Assemblée nationale, issu des rangs de la majorité, nuance, lui aussi, sa position sur le sujet. Actuellement, le chemin est dégagé et la voie est ouverte au gouvernement pour enclencher la vitesse supérieure sur cette promesse de campagne du président de la République. Le nouveau texte relatif à la création de la nouvelle région serait alors discuté au niveau du conseil des ministres de cette semaine, a-t-on su d’une source au courant du dossier. Une fois adopté, le projet de loi passera en adoption au niveau du Parlement avant son entrée en vigueur. Toutefois, le texte ne sera pas une partie gagnée d’avance au Parlement. Il s’avère difficile pour l’Exécutif de convaincre le Sénat sur la question et d’obtenir son vote.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Umberto , dis toi que ce n’est pas l’affaire de leur PACHOLE !!! Pour ne pas être grossier … Un gros mot du Sud-Est de chez nous …..

  2. Autres bureaux, autres dirigeants, autres employés, autres voitures 4×4 et le Kere dans le Sud ???

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.