O NG Tolotsoa : Promouvoir un parlement ouvert à Madagascar

Le coordonnateur de l’ONG Tolotra Andriamazarivo Tsimihipa en train d’expliquer le projet « Balaky ».

L’ONG Tolotsoa a procédé, hier au Pavé Antaninarenina, au lancement officiel se son projet « Balaky » qui vise à améliorer la perception qu’ont les citoyens malgaches des parlementaires ainsi que la compréhension de leurs rôles et les enjeux démocratiques qui y sont liés. Le projet sera réalisé à travers l’utilisation des nouvelles technologies reposant sur le concept de l’Open Data. Balaky qui est une initiative de l’ONG Tolotsoa est basée sur le principe de parlement ouvert qui ambitionne de renforcer la démocratie au pays. Cette ONG entend notamment participer à la promotion de la transparence des institutions et du droit des citoyens à l’information en créant une plateforme et un espace d’échange entre les citoyens et leurs représentants pour relancer le dialogue social, qui est un aspect essentiel d’une société démocratique. Ses domaines d’intervention se focalisent sur la lutte contre la corruption, l’observation et l’éducation électorale, la redevabilité et l’éducation citoyenne.

Droit des citoyens. Balaky s’adresse ainsi aux citoyens sensibles à la vie publique et aux informations qui y sont relatives, aux membres du Parlement souhaitant faire connaître leurs travaux dans l’exercice de leurs mandats et aux organisations qui promeuvent le droit des citoyens à l’information. Notons que les objectifs du projet sont de mieux informer et éduquer sur la vie parlementaire, réduire la distance entre représentants et citoyens et promouvoir le parlement ouvert à Madagascar. Ses principales activités portent, entre autres, sur la veille informationnelle, le portail numérique et la conférence-débat. Faut-il souligner que ce projet vient également en réponse à la baisse du taux de participation lors des dernières législatives.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.