6 novembre 1995 – 6 novembre 2020 : Le Rova d’Antananarivo renaît de ses cendres

Le couple présidentiel.

 » Le Rova de Manjakamiadana sera désormais appelé Rova de Madagasikara « . L’annonce a été faite hier 6 novembre 2020 par le président Andry Rajoelina. Conformément à ce qui a déjà été annoncé, la cérémonie d’inauguration du Palais de Manjakamiadana et du Palais de Besakana s’est déroulée hier, en présence d’un parterre d’invités, triés sur le volet pour honorer de leur présence cet évènement historique.

Le Chef de l’Etat estime que la réhabilitation de ce monument devrait unir les Malagasy et ne devrait surtout pas favoriser la division. Dans son discours, il n’a cessé de lancer un appel à l’unité nationale et à la solidarité de tous les Malagasy.  » Ce Rova est un patrimoine appartenant à tous les Malagasy « , a-t-il martelé. C’est certainement dans cet esprit qu’il a choisi l’appellation Rova de Madagasikara. Il, c’est Andry Rajoelina qui a aussi annoncé hier que la visite de ce patrimoine national sera ouverte au grand public avant la fête de la nativité, c’est-à-dire avant le 25 décembre.

Histoire du Rova. Pour cette journée d’inauguration, le couple présidentiel, accompagné des Chefs d’Institutions et des membres du gouvernement ont visité le Palais Besakana, nouvellement réhabilité. Andry et Mialy Rajoelina, accompagnés des descendants de la Reine Ranavalona III et des Taranak’andriana, ont ensuite planté un Aviavy dans la cour du Palais royal. Avant d’entrer à l’intérieur du Palais Manjakamiadana où ils ont visité le musée au rez-de-chaussée et la salle du trône au premier étage, où sont exposés les effets personnels des rois et reines de Madagascar, ainsi que des objets et éléments décoratifs royaux. Le deuxième étage quant à lui, a été aménagé en salle de scénographies où un écran géant longeant le côté Sud du mur est installé. Le couple présidentiel qui avait à ses côtés la ministre de la Communication et de la Culture Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, le Premier ministre Ntsay Christian et le président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean Eric Rakotoarisoa, ont assisté à la diffusion d’un court métrage sur l’histoire du Rova depuis l’époque de la Royauté Merina.

Préserver la souveraineté.  » La réhabilitation du Rova de Madagasikara marque le retour de la véritable souveraineté nationale « , a martelé le président Andry Rajoelina. Et lui de faire savoir au passage que l’Etat a choisi de financer entièrement les travaux, afin de préserver la souveraineté. En effet, la rénovation du Palais de Manjakamiadana a été financée par fonds propre de l’Etat Malagasy, par l’intermédiaire du Ministère de la Communication et de la Culture. Quant au Palais Besakana, les travaux ont été financés entièrement par la famille du président Andry Rajoelina. 19 mois, 575 jours pour être exact. C’est la durée des travaux de réhabilitation de ce patrimoine national incendié le 6 novembre 1995 et qui vient de renaître de ses cendres.  » Le Rova est rétabli à l’identique et toutes les structures du bâtiment, les murs, les escaliers, la toiture… ont repris leur forme d’antan « , a soutenu le Chef de l’Etat, avant d’annoncer que tous les us et coutumes ont été respectés durant les travaux, conformément à la tradition de la Royauté Merina.  » Nous sommes des bâtisseurs et non des ravageurs « , a-t-il déclaré avant de marteler que malgré les campagnes de dénigrement, cette réalisation restera gravée dans l’histoire de Madagascar. Par ailleurs, durant cet évènement, Andry Rajoelina s’est aussi engagé à restitué d’autres patrimoine, entre autres, le Kabeso du Roi Toera du Sakalava Menabe, décapité en 1879 et dont la crâne est toujours exposé au Musée de Paris, ou encore celle du Prince Ratsimamanga qui a subi le même sort. Mis à part les Palais Manjakamiadana et Besakana, des travaux ont également été réalisés sur les tombeaux royaux dans l’Anatirova, ainsi qu’au niveau du parking, la clôture et la billetterie. Selon la ministre Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, des dispositifs anti-incendie y ont aussi été installés et les dispositifs de sécurité renforcés. Il convient de noter la forte présence, presqu’au grand complet, des membres du Corps diplomatique et consulaire durant la cérémonie d’inauguration d’hier.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.