Conseil d’Etat : Les requêtes de Rina Randriamasinoro contre Naina Andriantsitohaina rejetées

Naina Andriantsitohaina est conforté dans son fauteuil de maire de la capitale

Les audiences sur les requêtes relatives aux élections municipales et communales se suivent et se ressemblent ou pas (c’est selon) à Anosy.

Talata Ampano, Alakamisy Itenina, Antsanokarany. Ces trois communes rurales ont de nouveaux maires selon les arrêts rendus par le Conseil d’Etat. En revanche, ce dernier a validé l’élection du maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) en rejetant les requêtes de Rina Randriamasinoro contre Naina Andriantsitohaina. Le Conseil d’Etat a effectivement jugé que les violations de la loi soulevées par le candidat du TIM et par d’autres requérants contre l’élu de l’IRK ne sont pas fondées. Le premier édile de la capitale est donc conforté dans son fauteuil à l’Hôtel de Ville après l’arrêt du Conseil d’Etat qui a confirmé en cassation le jugement rendu par le Tribunal Administratif d’Antananarivo.

Date butoir. Naina Andriantsitohaina fera donc partie du collège des grands électeurs qui élira les sénateurs le 11 décembre prochain. Et ce, au même titre que les trois nouveaux maires des communes rurales suscitées qui voteront à la place de ceux qui ont été déclarés élus au soir du 27 novembre 2019. Et ce, avant d’être destitués par le Conseil d’Etat qui n’aura pas, en raison du retard occasionné par le confinement, le temps matériel d’évacuer toutes les requêtes relatives aux municipales et communales avant la date butoir du 11 novembre fixée pour l’arrêtage des listes électorales.

Meetings. Le collège électoral restreint composé de maires ainsi que de conseillers municipaux et communaux ne sera donc pas complet le jour du scrutin sans que cela influe forcément sur les résultats de l’élection des futurs sénateurs de la nouvelle législature. Les candidats proches du régime feront probablement main basse sur les 12 sièges de la Chambre haute. L’opposition qui a décidé de boycotter les sénatoriales ne pourra même pas attaquer les résultats, comme elle sera privée du droit de tenir des meetings durant la campagne électorale qui commence le 19 novembre prochain.

  1. R.O
Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. L’arroseur « arrosé  » ! Il n’a qu’a suivre maintenant les délires de Donald TRUMP avec les fraudes massives et le recomptage des voix en allant vociférer sur le parvis de l’hôtel de ville avec l’ écran géant de DADA !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.