Sénat : Navette parlementaire bloquée

Les chaises sont toujours vides au Sénat.

Le temps semble complètement en arrêt au niveau du Sénat. Aucune activité ne décolle au niveau de la Chambre haute.

Les sénateurs ne sont toujours pas prêts à démarrer la machine au niveau de la Chambre haute. Ces parlementaires désertent le Palais à Anosikely dans le cadre de la session ordinaire du parlement qui a débuté officiellement le 20 octobre dernier. Le problème de moyens pour financer leur déplacement est toujours évoqué pour justifier cette absence massive à la session ordinaire. « Beaucoup de sénateurs se trouvent actuellement bloqués dans les provinces à cause du manque de moyens », a soutenu un parlementaire, membre de la majorité au sénat. Lors de l’ouverture officielle de la session, le 20 octobre dernier, la salle de séance à Anosikely a été presque vide.

Blocage. Ce statu quo plonge le parlement dans une situation inédite. Si cet arrêt des activités parlementaires persiste à Anosikely, il compromet à coup sûr le fonctionnement du système de navette au niveau du parlement qui  va se trouver bloqué. En effet, le mécanisme selon lequel les textes adoptés par l’Assemblée nationale devraient passer en adoption au niveau du Sénat se trouve inopérationnel tant que le Sénat ne fonctionne pas normalement. Au niveau de l’Assemblée nationale, en revanche, la machine tourne à plein régime. Les députés sont à mi-chemin de la première partie de la session. Des textes se trouvent déjà en examen  au niveau de la Chambre basse si d’autres viennent d’être adoptés.

Belle sœur. Si des sénateurs justifient leur absence à cause du manque flagrant de moyen pour financer le déplacement vers Anosikely, d’autres, en revanche, sont aperçus en ville mais évitent le palais. A l’instar de la sénatrice Bakonirainy Rakotoarisoa, ancienne dame de compagnie de Voahangy Rajaonarimampianina et belle sœur de cette dernière, qui vient de rendre visite récemment, le 06 novembre dernier, à l’ambassadeur de l’Union Européenne, Giovanni Di Girolamo, alors que celle-ci figure parmi les absentéistes au sénat. Avait-elle alors réellement un problème de financement pour ses déplacements? Quoiqu’il en soit, l’absence massive des sénateurs atteint le cœur du système de fonctionnement du parlement qui se trouve sérieusement handicapé actuellement. En effet, trois semaines après le début de la session, aucune réunion du bureau permanent, ni la conférence des présidents n’ont toujours eu lieu jusqu’à présent à Anosikely.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. vivement l’élection et le remplacement des membres de cette inutile institution par une assemblée réduite !!!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.